En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Portraits de Stars

Romane Serda, un album très intime

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 30/07/2007 à 00h00 , modifié le 10/07/2008 à 17h49 0 commentaire

On avait découvert son joli minois et sa douce voix il y a trois ans avec son premier disque. Après un mariage avec Renaud et un bébé, Romane Serda revient sur le devant de la scène avec un album très personnel : "Après la pluie".

Tous les textes de votre album ont été écrits par Renaud, était-ce une envie ?
Non, au début ça n'était pas prévu que l'on fasse cet album uniquement à deux. Puis on a laissé évoluer notre créativité. Renaud a écrit trois textes, puis moi trois musiques, et les choses se sont enchaînées naturellement et nous avons écrit quasiment tout l'album tous les deux.

C'est un album plus personnel, comment s'est passée votre collaboration ?
J'ai indiqué à Renaud les thèmes que je souhaitais aborder, il m'a écrit les paroles et ensuite j'ai composé la musique. C'est plus facile pour moi d'écrire une mélodie si j'ai un texte sous les yeux. Mais Renaud écrit plus vite que je ne compose.

Certains textes sont vraiment très intimes comme " Pleure pas " qui aborde le thème de l'avortement. Est-ce facile à chanter ?
Je n'aurais jamais imaginé pouvoir interpréter un texte aussi intime. Parler de cet acte reste toujours difficile et à chaque fois que je chante " Pleure pas ", justement je pleure à chaudes larmes. Renaud ne m'avait pas prévenu qu'il écrivait sur ce sujet. Je pense que beaucoup de femmes vont se retrouver dans cette chanson. C'est comme " T'étais pas là " qui parle de l'absence de mon père. Là aussi c'est très intime. En fait, je me cache derrière un art pour aborder ces sujets si délicats.

Vous donnez l'image d'un couple fusionnel, ce disque en est encore plus la preuve, est-ce quelque chose à laquelle vous aspiriez ?
Oui, j'ai du mal à comprendre qu'un couple éprouve le besoin de se séparer régulièrement pour s'aimer. Pour moi si on s'aime, on reste ensemble. Bien évidemment nous faisons des choses séparément, mais j'ai envie de lui manquer quand je suis seule de mon côté et l'inverse. C'est difficile de trouver quelqu'un qui soit dans la même demande.

N'avez-vous pas peur d'être cataloguée " femme de " ?
Oui, ça je l'entends souvent. Je trouve d'ailleurs que les critiques sont dures avec mon album. J'y ai mis tout mon cœur, mes tripes. Je voulais faire un album plus personnel, peut-être plus sincère. Je n'ai certainement pas encore assez de recul par rapport à toutes ces attaques. Mais le principal reste que mon album a reçu un accueil très chaleureux de la part du public et plus particulièrement des femmes, je crois qu'elles se reconnaissent dans mes textes.

Est-ce que le fait d'avoir enregistré votre album alors que vous étiez enceinte a changé quelque chose dans votre façon de chanter ?
Physiquement c'est sûr, ça change le souffle. D'un point de vue émotionnel c'était encore plus fort, j'avais le sentiment d'être plus vraie.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience