En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Julien Clerc : Double enfance

Article le 29/04/2007 à 00h00 , modifié le 21/07/2008 à 16h56 0 commentaire

Portrait d'un homme qui traverse les générations avec succès.

C'est donc le titre de son album et celui de la très jolie chanson écrite pour lui par Maxime Le Forestier qui évoque son enfance après le divorce des ses parents. Même si on le dit peu bavard, Julien Clerc observe qu'il a toujours parlé sans répugnance des fêlures occasionnées par cette séparation. Il avoue aussi se confier de plus en plus facilement. " Je n'ai jamais connu mes parents ensemble puisqu'ils ont divorcé quand j'avais un an et demi. Cette séparation vécue si jeune a vraisemblablement contribué à construire l'homme que je suis. Mes parents venaient de milieux totalement différents, que ce soit au niveau politique, culturel ou musical. Mon père, issu d'un milieu bourgeois, avait épousé la fille d'une femme de ménage et d'un ouvrier communiste. Cela m'a permis de vivre une vie romanesque, d'une grande richesse, qui m'a beaucoup appris. " Il habitait chez son père puisque, fait assez rare à cette époque, c'est lui qui avait obtenu sa garde.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience