En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Portraits de Stars

Alexandra Rosenfeld, une Miss France épanouie

Article par Laurence BOURDOULEIX , le 14/06/2007 à 00h00 , modifié le 17/11/2008 à 14h19 0 commentaire

Après un an de règne, Alexandra Rosenfeld va transmettre sa couronne de Miss France 2006. Pour Plurielles.fr, elle dresse le bilan d'une année riche en évènements.


Retrouvez le site officiel de Miss France et découvrez toutes les miss qui concouront, le 9 décembre, pour le titre.

Une nuit de folie
On se souvient de ce soir de décembre 2005 où Alexandra a été élue Miss France 2006. On se souvient de sa surprise, de ses larmes, de son sourire, de son accent, mais aussi de sa timidité lorsque Jean-Pierre Foucault lui a demandé de se présenter.
Un an après, c'est une jeune femme complètement épanouie et loquace, mais qui a su garder sa simplicité et sa fraîcheur, que nous retrouvons pour dresser le bilan de son année à représenter la France. Son accent est toujours aussi chantant et sent bon le Sud et les cigales. Un accent dont elle se dit très fière, mais qui la faisait douter quant à une possibilité d'être élue. " Je n'y croyais pas, avoue-t-elle, avez-vous déjà vu une Miss avec un accent ? Non ! Pour moi il était synonyme de barrage. " Elle revient sur cette nuit de folie qui a suivi l'élection. Le choc a été énorme, Alexandra n'ayant pas été préparée à vivre cela : " j'ai été prise dans un tourbillon, les photographes, la presse, les autographes... Je ne réalisais pas du tout ce qui m'arrivait. Je pleurais continuellement. " Après le dîner de gala, s'en est suivie une séance photo dans un grand hôtel jusqu'à 8 heure et demi du matin, le journal de 13 h de TF1, l'émission de M.O. Fogiel le soir sur France 3. Pas même le temps de dormir pour la nouvelle recrue qui ne cache pas que petite elle était un vrai garçon manqué, elle aimait le foot et l'athlétisme.

Être endurante
À partir de là, le rythme effréné de ces premières 24 heures est devenu son quotidien. Pas question d'afficher la moindre fatigue : " Il faut être endurante car on se doit d'être toujours souriante et en forme. Mais je me disais que je n'aurais jamais vécu le quart de ce que je vivais là si je n'avais pas été élue. " Élue non seulement pour son physique mais aussi pour sa simplicité et sa gentillesse, elle a toujours mis un point d'honneur à rester elle-même. Dès le début ses parents l'ont d'ailleurs bien mise en garde, un an, ça passe vite et pas question de perdre la tête. " J'ai non seulement été toujours entourée de ma famille et de mes amis, mais aussi par le Comité Miss France qui reste très familial. Quitter toutes ces personnes me rend très triste. " Quoiqu'elle ne va pas totalement les perdre de vue puisqu'elle rempile pour une année, cette fois en tant que Miss Europe. Là encore, Alexandra n'y croyait pas. " J'espérais finir dans les douze premières, pour mon pays, alors quand j'ai entendu que je restais dans les cinq premières, puis quand j'ai finalement gagné, sur le moment je n'ai pas réalisé. Ensuite, cela a été un immense bonheur ! "


L'après-Miss
Et maintenant ? La jeune femme souhaite reprendre le cours de ses études et passer son BTS Tourisme en candidate libre. Et pourquoi pas ensuite s'orienter vers le journalisme sportif. Sportive accomplie, Alexandra, qui a longtemps pratiqué l'athlétisme, y réfléchit sérieusement : " Je suis consciente que ce n'est pas parce que j'ai été Miss que les portes s'ouvriront plus facilement, je vais devoir travailler. Heureusement d'ailleurs, car ce métier perdrait toute sa valeur. "
On attend donc de lire des articles signés par cette charmante jeune femme à la tête bien faite.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience