En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Zoe Saldana sort de dépression nerveuse

Article par Charlotte BLUM , le 16/08/2011 à 16h06 , modifié le 16/08/2011 à 16h47 0 commentaire

Pour Zoe Saldana, devenir une star du jour au lendemain a été un cauchemar. Poussée par le besoin de partager son malheur, elle se confesse sans détour dans la presse.

Avant Avatar, Zoe Saldana avait déjà joué dans une vingtaine de films, dont Pirates des Caraïbes aux côtés de Johnny Depp et Star Trek, mais elle pouvait encore faire ses courses tranquillement, puisque personne ne la reconnaissait dans la rue. Depuis la sortie d’Avatar, de James Cameron, tout a changé, et la superbe actrice, qui a bien du mal à s’y faire, se bat contre une profonde dépression qui la ronge.

Passer une année à promouvoir le film au quatre coins du monde l’a brisée, comme elle le raconte courageusement dans l’édition de septembre du magazine Latina: « L'année qui a suivi Avatar fut émotionnellement étouffante. J'allais de pays en pays, me réveillant chaque fois avec un nouveau décalage horaire. Mon corps était épuisé et je me suis effondrée. »

C’est à ses parents et à son fiancé, Keith Britton, qu’elle doit d’être sorti de cet état douloureux, même si elle admet replonger quand la pression est trop lourde à supporter, notamment sur le tournage de son dernier film, Colombiana : « J'étais à Paris, assise dans ma chambre d'hôtel et je ne pouvais plus m'arrêter de pleurer. Je ne tenais plus debout. »

Encore fragile, Zoe Saldana a sagement décidé de prendre soin d’elle, et de se reposer : « Je reste chez moi et je ne fais absolument rien. Quand j’étais plus jeune, cela m’aurait donner l’impression d’avoir échoué. Maintenant que j’ai vieilli, je sais ce que cela veut dire de s’écrouler. »

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience