En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Zinedine Zidane

Article le 04/05/2007 à 00h00 , modifié le 13/02/2008 à 16h24 0 commentaire

Je ne t'appellerai pas Yazid comme le font tes proches et ce cher Francis Lalanne.
Je t'ai connu sous le surnom de Zizou et j'y suis attachée. Ces 5 lettres ont rallié tout un pays dans une ferveur unique que personne n'est près d'oublier. Cinq lettres pour signifier la paix et l'espoir des venus de loin.
Ton immense talent aurait peut-être fait de l'ombre à l'homme que tu es si tu avais été arrogant et superficiel comme l'est la teinture d'un Beckham. Mais il n'y a rien eu à faire : ta décennie de gloire n'aura rien changé, malgré l'adulation, l'argent et les honneurs. Ta simplicité et ta réserve sont restées exceptionnelles d'authenticité.
Tu es un intouchable Yazid.
Tiens, voilà maintenant que je me sens proche. Remarque, Zinédine ça te va bien aussi, c'est un prénom tout doux et solide à la fois. Ça commence par le Z de Zorro, héros aussi invincible et rapide que toi, et ça se termine par la consonance la plus douce, celle d'un câlin au féminin. Voilà pourquoi je suis comme des millions de gens, je t'admire et te remercie. Ton destin exceptionnel continuera à faire rêver de nombreux enfants, qui comme toi, auront l'intelligence et le courage de croire à leurs rêves afin qu'un jour, ils se réalisent et se gravent dans l'histoire.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience