En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Zidane : "Je n'ai jamais eu de problèmes avec le fait de payer des impôts !"

Article par , le 22/06/2012 à 13h01 , modifié le 22/06/2012 à 16h43 0 commentaire

Habituellement très discret, Zinedine Zidane se livre dans une interview au Monde et s'exprime pour la première fois sur des questions politiques.

Ce 23 juin, Zinedine Zidane fêtera ses 40 ans, l'occasion pour l'ex-numéro 10 des Bleus de faire un premier bilan de sa nouvelle vie loin des crampons et des terrains de foot. Six ans après avoir pris sa retraite internationale, l'ancien héros de la Coupe du Monde 98 se livre dans une interview accordée à M, le supplément du Monde Week-end.

 

D'habitude avare de mots, Zidane n'est pas du jour genre à s'épancher et encore moins à sortir de sa thématique de prédiléction, à savoir le ballon rond. Il déclare ainsi : "Ceratins aimeraient m'entendre, d'autres se demandent ce que pense Zidane. Je leur réponds, Zidane va rester à sa place. Qui je suis, moi, pour donner des leçons ?"

 

Pourtant l'ex-capitaine des Bleus ne manque pas d'opinions : "Dire que je n'ai pas d'opinions... On est loin de la vérité. Bien sûr que je lis les journeaux. Que je vote aux élections."

 

"Je n'ai jamais eu de problèmes avec le fait de payer des impôts."

Mais pour la première fois, il prend position sur des thèmes politiques majeurs. Ainsi, Zidane installé en Espagne, déclare n'avoir aucun souci avec les impôts. "Je n'ai jamais eu de problèmes avec le fait de payer des impôts, de reverser 50 centimes pour un euro gagné. Je ne vis pas en France mais je ne vis pas dans un paradis fiscal. Je vis en Espagne, je paye mes impôts comme tout le monde. Aujourd'hui, avec ce qui se passe, on va demander de l'argent à ceux qui en ont. C'est logique", déclare Zinedine Zidane

 

Favorable au vote des étrangers

L'ancien meneur de jeu du Real de Madrid s'aventure aussi à donner son avis sur le vote des étrangers en France. "On va pas faire dix minutes là-dessus mais pour vous répondre clairement : quelqu'un qui contribue, en payant ses impôts, à la vie active du pays a le droit de voter. C'est juste ce que je pense."

 

S'il accepte de dire ce qu'il pense, Zinedine Zidane refuse toute récupération politique : "Je ne veux surtout pas servir les intérêts des uns, des autres. Je suis libre. Libre comme l'air", conclut-t-il. 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience