En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Yves Saint-Laurent : le biopic avec Pierre Niney séduit les Français

Article par Pauline HOHOADJI , le 09/01/2014 à 10h08 , modifié le 09/01/2014 à 11h01 0 commentaire

Sorti mercredi dans les salles obscures, le long-métrage de Jalil Lespert sur Yves Saint-Laurent a réalisé le meilleur démarrage de la semaine à Paris.

Créateur de génie décédé en juin 2008, Yves Saint-Laurent revit sur grand écran dans un film dévoilé mercredi et baptisé tout simplement Yves Saint-Laurent. Attendu de pied ferme par les fans de mode impatients de découvrir dans les salles obscures le destin exceptionnel de ce célèbre couturier qui a marqué de son empreinte l'histoire de la mode française, ce film, réalisé par Jalil Lespert, a réalisé mercredi un très beau démarrage.

Selon Rentrak / Ciné chiffres, Yves Saint-Laurent, porté par un Pierre Niney bluffant dans le rôle du couturier qui a fait des merveilles à la tête de la maison Dior pendant de nombreuses années, a en effet réalisé le meilleur démarrage de la semaine dans les salles obscures parisiennes. Ce long-métrage événement, projeté dans 28 salles et rassemblant également Guillaume Gallienne et Charlotte Le Bon, aurait ainsi séduit hier lors de la séance de 14 heures 2 991 spectateurs. Il devance ainsi Philomena de Stephen Frears (1 097 entrées pour 25 salles) et Homefront de Gary Fleder (485 curieux et 11 copies). Lovelace avec Amanda Seyfried signe de son côté le démarrage le plus décevant de la journée avec seulement 64 spectateurs lors de la première séance parisienne.

Si Pierre Niney a réussi à faire des merveilles hier au cinéma, la nouvelle coqueluche du septième art français n'a rien pu faire face au poids lourd Leonardo DiCaprio. Le Loup de Wall Street, le dernier film du mythique Jack de Titanic, a en effet pris la tête du box-office français après seulement deux semaines d'exploitation. Le long-métrage de Martin Scorsese, racontant le quotidien puis la chute de Jordan Belfort, un trader américain attiré par la drogue, les femmes et l'argent, affiche au compteur selon CBO Box Office 701 800 entrées en France.
Lire aussi :
Pierre Niney (Yves Saint Laurent) : "Jalil Lespert voulait que je dessine moi-même"
Pierre Niney : "Yves Saint Laurent était un extralucide malheureux"
Charlotte Le Bon : "Pour moi, Yves Saint Laurent est tout d'abord un grand artiste"

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience