En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Whitney Houston : des sex tapes bientôt diffusées ?

Article par Mélanie ROSTAGNAT , le 22/03/2012 à 13h31 , modifié le 22/03/2012 à 14h34 0 commentaire

Quelques semaines après le décès de Whitney Houston, des rumeurs circulent sur l'existence de sex tapes, mettant en scène la chanteuse dans des positions compromettantes. Sa famille se bat pour qu'elles ne soient pas diffusées.

Décédée le 11 février dernier dans une chambre d'hôtel à Los Angeles, Whitney Houston fait encore la une de la presse malgré elle. Alors que le comportement de sa fille fait polémique, une autre histoire semble inquiéter fortement la famille de la chanteuse : l'existence éventuelle de sex tapes détenues par Ray J, l'ancien amant de Whitney Houston, qui risqueraient bien d'entâcher sa réputation.
 
Ray J et Whitney Houston auraient ainsi enregistré "des tonnes de sex tapes" et multiplié les photographies coquines. Une pratique courante pour le rappeur américain qui s'est déjà fait remarquer en diffusant des vidéos compromettantes en compagnie de la star de la téléréalité américaine Kim Kardashian. "La chanteuse aimait tellement Ray J qu'elle se serait livrée à n'importe quoi pour le satisfaire, y compris réaliser des sex tapes", a confié un proche de Whitney Houston au magazine Star.
 
Si l'existence de telles vidéos n'a pas été confirmée par Ray J, la famille de Whitney Houston est malgré tout sur ses gardes et tente par tous les moyens de convaincre le rappeur de ne pas les diffuser. "Les membres de la famille Houston ont pris contact avec Ray et lui ont dit qu'ils ne voulaient pas que des photos ou des vidéos la montrant sous son mauvais jour sortent. Ils ont expliqué à Ray qu'il était temps d'honorer Whitney et qu'il ne fallait pas tirer son héritage vers le bas", a rapporté une source. 
 
 
 
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience