En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Vidéo : Madonna au Stade de France

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 22/09/2008 à 17h05 , modifié le 23/09/2008 à 09h18 9 commentaires

C'était au tour de la France ce week-end d'accueillir Madonna. La madone était à Paris pour deux jours, venue faire un show parfois trop mécanique.

Les fans de Madonna étaient venus nombreux remplir le stade France ce week-end. Entre samedi et dimanche, il fallait compter de 65 000 à 75 000 personnes chaque soir. De quoi acclamer la madone venue gratifier la France de son Sticky and Sweet tour. C'est d'abord Bob Sinclar, le DJ français, qui a ouvert le spectacle, préparant le terrain pour Madonna. De 19h30 à 20h30, Bob Sinclar et son chanteur Big Ali ont donc mis l'ambiance au stade. Madonna doit ensuite arriver sur scène sur les coups de 21h00, mais bien sûr, elle se fait désirer, ne pointant le bout de son nez que vers 21h30. Heureusement, entre temps, les people français étaient là pour faire patienter la foule. On croise Arielle Dombasle et Henri Lecomte de-ci de-là, sans trop sourciller. Mais l'arrivée de Jean Reno, en bonne forme, et de Zinedine Zidane, crée un petit mouvement de foule.
 
21h30, les lumières s'éteignent, le show commence enfin. Madonna enchaîne alors les chansons, passant de ses tubes du moment en duo virtuels avec Kanye West, Pharrell Williams, Justin Timberlake dans des scénographies inventives. Nous avons droit également à la petite vidéo enregistrée de notre Britney Spears adorée enfermée dans un ascenseur. Bref, tout le monde est là ou presque. Madonna, elle, se déchaîne sur des chorégraphies qui ne sont plus de son âge, elle qui vient de fêter ses 50 ans. Elle se trémousse, se languit, s'expose dans des poses suggestives et provoque. Elle n'a plus l'âge certes, mais serait-elle encore Madonna si elle ne se caressait pas de temps en temps et si elle ne caressait pas et n'embrassait pas ses danseuses ? Et non !
 
Madonna ne veut pas vieillir. Elle se dandine dans des shorts courts rose ou noir, montre ses jambes musclées et longilignes, et se trémousse telle une gamine de 20 ans. Ses sourires coquins et ses déhanchés ont moins d'attrait, mais qu'importe, la madone a encore du peps dans les jambes et elle veut le montrer.
 
Pas d'images du pape ou de John McCain cette fois-ci. Madonna reste soft. Elle préfère montrer les hommes qu'elle soutient dont Barack Obama.
 
Dans son spectacle, la Madone a prévu à boire et à manger pour tout le monde. Elle rap sur ses derniers morceaux à sonorités R'n'B, elle surfe sur l'électro, réinterprétant ses plus grands tubes sur des musiques électroniques. On a aimé la parenthèse gypsy, et le tube La Isla Bonita revisité en version Flamenco. Pour finir, Madonna joue les hard rockeuses et s'empare d'une guitare électrique. Elle repart ensuite, aussi vite qu'elle était venue et nous gratifie sur ses écrans d'un simple Game Over. Pas de bis chez les stars ! Bref, les fans venus l'acclamer en auront eu plein les yeux, de quoi se faire des souvenirs pour les prochaines années à venir, avant sa prochaine grande tournée.
 
Quant à la polémique, selon laquelle Madonna ferait du playback, elle est fondée. Madonna ne fait que rajouter le plus souvent un peu de voix sur ses morceaux. Mais elle se donne tellement à côté dans ses chorégraphies et dans la mise en scène que l'on a plutôt tendance à trouver cela normal. En effet, il serait impossible de faire autrement. Autrement dit Madonna offre du show et c'est cela toute la différence !       

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience