En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Vanessa Paradis : "Je ne veux pas parler de lui"

Article par Salim ZEGHACHE , le 11/08/2012 à 12h30 , modifié le 21/08/2012 à 09h54 0 commentaire

Depuis l'annonce de sa séparation officielle avec Johnny Depp le 19 juin 2012, Vanessa Paradis ne s'était pas exprimée à ce propos. Pourtant lors d'une interview avec le magazine Elle pour la promotion de son nouveau film Cornouaille, la chanteuse a délicatement effleuré le sujet...

Le 19 juin dernier, la séparation de Vanessa Paradis et Johnny Depp a fait l'effet d'une bombe dans la sphère people. En effet, après maintes rumeurs on apprenait par voie de communiqué de presse que le couple avait « rompu amicalement ». Parents de Lily-Rose, 13 ans, et Jack, 9 ans, le couple est néanmoins resté en bons termes notamment pour l'équilibre de leurs enfants. Des enfants, sur lesquels la comédienne de 39 ans n'hésite pas à s'exprimer, Vanessa Paradis confie à Elle magazine : « J'ai un appartement à Paris, mais mes enfants vont à l'école à Los Angeles, et puis nous allons souvent dans le sud de la France, je m'y ressource. Mes enfants sont grands maintenant, ils sont plus indépendants. ». L'actrice a notamment exprimé le fait qu'elle ne désirait pas les voir entrer dans le show-business dès à présent : « De mon côté́, même si je ne regrette pas ce que j'ai fait, je préférerais que ma fille prenne le temps d'apprendre, et, surtout, de vivre son enfance.», confie-t-elle. Plus difficile par contre pour la journaliste d'évoquer son histoire avec Johnny Depp. Alors que la journaliste de Elle lui demande si l'acteur ne tient pas un peu Serge Gainsbourg que la comédienne définit comme : « Très intense, extrême et, pourtant, d'une grande délicatesse... si lumineux, et, soudain, très sombre ». Vanessa Paradis répondra indirectement : « Ce serait trop personnel de vous dire oui, mais je pense que, s'ils s'étaient rencontrés, ils auraient été les meilleurs amis du monde ! Mais je ne veux pas parler de lui... Qui a dit que les artistes devaient vendre leur âme, dévoiler tout d'eux-mêmes ? C'est mon devoir de faire la promotion de ce film, de mes albums, mais imaginez ce que c'est que de voir qu'on fait un business de vos douleurs ! », avant d'ajouter clairement : « Ce qui nous arrive ne regarde que nous ». Cela dit, Vanessa Paradis expliquera qu'elle comprend cette demande, ce soutien de la part de son public : « Oui, bien sûr, et je n'en serai jamais blasée. C'est toujours une très agréable surprise de voir à quel point les gens sont gentils avec moi. On a grandi ensemble, je suis comme leur cousine éloignée, c'est touchant.». D'un point de vue plus général, l'actrice donnera sa perception actuelle de l'amour : « Aimer c'est autre chose. C'est des craintes, des doutes. Mais le moteur, je crois, c'est simplement d'avoir envie. Ce n'est pas se sentir obligé, forcé, ou d'être dans la répétition. Par exemple, je déteste qu'on dise: 'Un couple, ça se travaille', non, il faut avoir envie d'être là. Et moi, j'ai envie d'être là où je suis en ce moment.» explique-t-elle.


Aujourd'hui l'actrice et chanteuse semble se concentrer sur sa carrière et vient de terminer le tournage d'un film sous la direction de Sandrine Bonnaire. Le 15 août sortira en salles Cornouaille d'Anne Le Ny, son quatrième long-métrage en un an. Une comédie dramatique autour de légendes bretonnes.

 

Retrouvez l'interview de Vanessa Paradis en cliquant ici.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience