En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler, une première dame qui ferait "de son mieux"

Article par Maxime GUÉNY , le 05/05/2012 à 14h21 0 commentaire

Un bouleversement probable s'annonce pour Valérie Trierweiler à mesure que son compagnon François Hollande s'approche de l'Elysée...

"Je ne sais pas ce qui va se passer dimanche, quand j'y pense j'ai les jambes qui flanchent, dans les deux cas, ce sera un séisme", a confié Valérie Trierweiler à Reuters.  Elle veut rester prudente et "ne pas laisser penser que les résultats sont faits".  

D'ailleurs, elle en profite pour lancer une pique à l'ancienne ministre Rachida Dati : "Quand j'entends Rachida Dati dire que je dois être en train de choisir ma robe, je pense qu'elle parle pour elle-même", réplique-t-elle.

Dans un entretien accordé il y a quelques semaines à Femme Actuelle, Valérie Trierweiler indiquait qu'il lui était essentiel de continuer à travailler pour tout simplement gagner sa vie. Travaillant à Paris Match depuis 1989, elle anime aussi une émission sur la chaîne Direct 8.

"J'assume financièrement mes trois enfants", précise-t-elle à l'hebdomadaire féminin. "Ce n'est pas à François de les prendre en charge, ni à l'État. Je souhaite rester journaliste, en télévision ou en presse écrite, mais sans doute en dehors du périmètre français. Des rencontres avec des personnalités étrangères, pourquoi pas ?", suggère-t-elle.
Sur la question d'un éventuel mariage, Valérie Trierweiler demeure aussi évasive que François Hollande.

Le rôle de la Première Dame se réinvente à chaque fois. La femme du président de la République n'a pas d'existence juridique. Par conséquent, elle s'investie souvent dans le caritatif. Bernadette Chirac a lancé l'opération pièces jaunes, Carla Bruni Sarkozy a crée une fondation pour favoriser l'éducation et la culture tout en s'engageant en faveur de la lutte contre le Sida.
Quant à Valérie Trierweiler, elle a récemment confié qu'elle craignait de "perdre sa liberté" mais qu'elle ferait "de son mieux" si son campagnon est élu président de la République.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience