En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler : une plainte pour détournement de fonds publics rejetée

Article par Pauline HOHOADJI , le 27/11/2013 à 11h23 0 commentaire

Selon Le Point, la plainte pour détournement de fonds publics lancée par Xavier Kemlin contre Valérie Trierweiler aurait été jugée irrecevable par le Tribunal de Grande Instance de Paris.

C'est une nouvelle victoire pour Valérie Trierweiler dans la guerre que lui mène Xavier Kemlin. Bien décidé à demander des comptes sur la place qu'occupe la Première Dame à l'Elysée et sur les fonds qui lui sont alloués, l'héritier du groupe Casino multiplie les plaintes pour détournement de fonds publics contre la compagne de François Hollande. Après une première procédure classée sans suite par la justice, le plaignant a fait une deuxième tentative en avril dernier en déposant une nouvelle plainte. (Lire notre article : Valérie Trierweiler : nouvelle plainte contre la première dame !)

Affirmant que Valérie Trierweiler "ne peut donc pas être considérée comme étant la première dame et encore moins être logée, nourrie et disposer de six personnes employées à plein temps (...) car elle n'est pas liée juridiquement aux Français" du fait de ne pas être "mariée ou pacsée à François Hollande", Xavier Kemlin a donc déposé une nouvelle plainte pour recel de détournement de fonds publics. Mais à en croire Le Point, l'héritier se serait vu infliger un nouveau revers par la justice française. D'après le site internet de l'hebdomadaire français, le juge Roger le Loire du Tribunal de Grande Instance de Paris aurait rejeté la plainte qu'il a classée sans suite.

En juin 2013, le Tribunal de Grande Instance de Paris avait déjà statué sur une autre affaire  impliquant la compagne du Président Français. Cette dernière, qui avait poursuivi en justice les auteurs de la biographie La Frondeuse qui lui est consacrée, pour diffamation et atteinte à la vie privée, a vu les juges pencher à sa faveur. Christophe Jakubyszyn et Alix Bouilhaguet, les auteurs du livre, ont ainsi été condamnés à payer 10 000 euros de dommages et intérêts ainsi que 4 000 euros de frais de justice. (Valérie Trierweiler : la justice condamne les auteurs de sa biographie "La Frondeuse")
Lire aussi : Valérie Trierweiler se confie sur son rôle de première dame

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience