En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler, une "PDF" qui travaille à l'Elysée ?

Article par , le 12/05/2012 à 10h44 0 commentaire

Une PDF (première dame de France) peut-elle continuer à exercer une activité professionnelle ? Tel est la question qui taraude aujourd'hui Valérie Trierweiler.

Issue d'une famille modeste, sans "fortune personnelle" comme elle l'explique elle-même dans le Elle (le 12 mai en kiosque), Valérie Trierweiler n'était pas destinée à devenir première dame de France. Journaliste, elle fut de tous les meetings, de toutes les campagnes électorales pendant 20 ans, notamment à Profession Politique où Gérard Carreyrou la repère puis à Paris Match. En couple avec François Hollande, elle n'a pas renoncé à son métier, mais a été contrainte de cesser de couvrir la sphère politique pour écrire des portraits d'artistes.

Toujours salariée de Paris Match, même si elle n'assiste plus aux bouclages ni aux conférences de rédaction (conflit d'intérêt oblige), Valérie Trierweiler est passée de l'autre côté du miroir. Passer de intervieweuse à interviewée, de sujet à objet, c'est cette transformation que doit maintenant appréhender la première dame de France. Devenue une people comme les autres (depuis 2007 et la mise en scène de la famille recomposée Sarkozy à l'Elysée, les politiques et leur famille ont fait leur entrée dans les pages people), Valérie Trierweiler découvre avec une certaine angoisse la pression des médias, parfois jusqu'au harcèlement...

Malgré les pressions, Valérie Trierweiler  souhaite néanmois continuer son métier, sous une autre forme, martèle-t-elle dans Elle, mais le peut-elle ?

OUI

- Ce serait une première, une femme active à l'Elysée... Une première en France mais pas à l'étranger où Cherie Blair a continué d'excercer la profession d'avocate.
- Mère de trois enfants à charge, Valérie Trierweiler a besoin de travailler... pour subvenir aux besoins de sa famille.
- Face aux contraintes du protocole, elle a tout intérêt à s'occuper... pour ne pas être oppressée par la fonction.
- Cela lui évitera de tourner en rond à l'Elysée (où elle n'habitera pas) pendant les voyages de François Hollande.
- Pourquoi devrait-elle se sacrifier ? Demanderait-on la même chose à un homme ?
NON
- les services de sécurité ne peuvent pas assurer sa sécurité... De plus la présence de gros bras pourrait troubler ses collègues de travail.
- le risque de conflit d'intérêt est trop grand : elles connaît bien la corporation des journalistes politiques pour avoir travaillé à leurs côtés pendant des années...
- avant elle, Anne Sinclair, Audrey Pulvar, entre autres ont mis leur carrière entre parenthèses de façon à ne pas gêner leur compagnon dans son scension politique.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience