En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler silencieuse... Sauf dans Paris Match

Article par , le 13/07/2012 à 16h34 , modifié le 13/07/2012 à 17h28 2 commentaires

Pour sa nouvelle chronique Culture dans les pages de Paris Match, la journaliste et compagne de François Hollande a laissé un message subliminal à l'adresse de ses détracteurs.

Si Valérie Trierweiler a renoncé à tweeter, elle n'est pas totalement silencieuse. Entre deux déplacements entre Calais et Avignon, la compagne du président poursuit son activité professionnelle en tant que journaliste culture à Paris Match. En retrait de la vie de la rédac, placardisée hors du service politique (elle ne participe plus aux conf de rédaction), la journaliste a tenu à continuer à exercer son métier, notamment parce que cette mère de 3 enfants a besoin de survenir aux besoins de sa famille.
Pour sa page Culture dans ce dernier numéro de Match (Claire Chazal en Une), Valérie Trierweiler a choisi un livre au titre évocateur "Pourquoi être heureux quand on peut être normal", un titre qui fera sourire commentateurs et observateurs de la vie politique.

A la fin de sa chronique, la journaliste conclut par un message à peine caché à l'adresse du lecteur, et de ses confrères qui ne manqueront pas de lire entre les lignes " Quand j'ai connu le succès, plus tard, et qu'on m'accusait d'arrogance, j'aurais voulu traîner à Accrington tous ces journalistes qui 'n'y comprenaient rien."... Veut-elle suggérer aux journalistes d'aller voir si elle est à Nantes, sa ville natale ? Voilà un mesage qui devrait alimenter les diatribes des détracteurs de Valérie Trierweiler...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience