En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler : ses dernières confidences

Article par Marine CLUET , le 29/10/2011 à 19h14 , modifié le 29/10/2011 à 20h42 0 commentaire

Dans une interview donnée au magazine ELLE, Valérie Trierweiler, la journaliste politique et compagne du socialiste François Hollande, s'exprime sur son rôle à venir dans la campagne présidentielle.

D'observatrice elle est devenue un sujet d'observation. La journaliste Valérie Trierweiler est aujourd'hui la compagne d'un candidat à la présidentielle. Dans un long entretien donné au magazine ELLE, la jeune femme se confie sur le nouveau rôle qu'elle doit tenir et tout ce que cela implique.


Elle reste une journaliste
Bien qu'elle ait arrêté son émission politique sur Direct 8, la compagne de François Hollande reste une journaliste. « Mon ambition, c'était d'être heureuse, de faire un métier que j'aime. De ce point de vue, j'ai réussi. ». Valérie Trierweiler ne compte donc pas s'arrêter de travailler. Simplement elle modifie sa façon de faire. « A Paris Match, je m'abstiendrai d'assister aux conférences de rédaction. Et, bien sûr, je ne me mêle pas des articles le concernant » explique-t-elle.

Elle bouscule sa vie pour lui
François Hollande est l'homme de sa vie. C'est évident. « On ne bouscule pas sa vie ainsi pour un homme qui ne le serait pas » assène-t-elle. Valérie Trierweiler soutient son homme, et en particulier l'homme politique. Elle ne sait pas encore exactement quelle sera sa place, mais une chose est sûre elle la trouvera. Samedi dernier elle était donc au premier rang pour son investiture, comme le lui avait conseillé Sylviane Agacinski, l'épouse de Lionel Jospin.

Elle est une « tigresse »
Concernant sa vie privée, ValériebTrierweiler est très claire : elle ne souhaite pas en parler. Elle se décrit d'ailleurs comme une mère-tigresse : « Je n'ai pas choisi la vie publique, j'assume cette situation pour François mais mes enfants, eux, n'ont rien demandé. Je souhaite qu'on les laisse tranquilles et en dehors de cette campagne. ». Par contre concernant François Hollande elle se défend de toute influence sur son régime ou son nouveau look : « C'est lui qui a décidé de maigrir. François, je l'aimais comme il était, avec ses kilos. Je n'ai pas éprouvé le besoin de le changer. Mais ce que j'aime de lui est vraiment au-delà de tout ça. »

Elle n'a pas de problème avec Ségolène Royal
Pendant longtemps Ségolène Royal a été la compagne de François Hollande, avec laquelle il a eu quatre enfants. Mais il en faut plus à Valérie Trierweiler pour se sentir en danger. « Moi je suis une femme du politique, elle, elle est la femme politique. Il n'y a aucune concurrence entre nous. ».

Elle pourrait s'inspirer de Carla Bruni Sarkozy et de Bernadette Chirac

Elle assure ne pas encore avoir réfléchi à un éventuel rôle de Première dame. Néanmoins elle trouve que ce que fait Carla Bruni Sarkozy est intéressant : « On a l'impression qu'elle a réussi à s'aménager une vie. La preuve, elle vient d'être maman ». Mais elle s'inspirerait plutôt de Bernadette Chirac « Elle est élue et a réussi à faire quelque chose par elle-même. Je me situerais quelque part entre elle et Danielle Mitterrand. Entre le dévouement et l'engagement. Mais on n'en est pas encore là ».

Réponse en mai 2012...

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience