En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler poursuit trois magazines people

Article par Aurelya BILARD , le 06/09/2012 à 18h04 , modifié le 06/09/2012 à 18h08 0 commentaire

La compagne du chef de l'Etat a assigné en justice les magazines Closer, Voici et Public suite à la publication de photos du couple présidentiel en maillot de bain.

La journaliste Valérie Trierweiler ne rigole pas avec la presse people. La compagne du président de la République François Hollande a décidé de poursuivre en justice trois magazines : Closer, Voici et Public. Son avocate Me Frédérique Giffard a motivé ces actions judiciaires lors d'un entretien sur Europe 1 le 6 septembre 2012. "On a fait le choix d'assigner les magazines qui ont mis les photos en couverture et qui ont cherché à vendre, à accrocher le lecteur avec ces photos", a-t-elle déclaré. Les clichés mis en cause montrent le couple présidentiel en maillot de bain lors de leurs vacances estivales au fort de Brégançon.

En revanche, le magazine Paris Match, avec lequel Valérie Trierweiler collabore, n'est pas inquiété. "La présentation était beaucoup plus discrète dans Paris Match, a expliqué Me Giffard, il y avait une seule image qui était en petit format et en pages intérieures, il n'y avait pas d'accroche racoleuse sur cette photo en couverture." Elle a ajouté qu'il n'y a pas " de tabou par rapport à l'employeur de Valérie Trierweiler", soulignant que la revue Public "fait partie du groupe Lagardère", à l'instar de Paris Match.


Valérie Trierweiler a déjà remporté une victoire devant les tribunaux puisque le magazine VSD a été condamné par le tribunal de grande instance de Paris à lui verser 2 000 euros de dommages et intérêts. Il semblerait qu'elle ait décidé de reverser cette somme à l'association Reporters sans frontières.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience