En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler: "Merci de ne pas camper devant notre domicile"

Article par Agathe DESCAMPS , le 09/05/2012 à 10h19 , modifié le 09/05/2012 à 10h42 2 commentaires

La première dame, qui a pourtant travaillé à Paris Match connu pour son slogan "Le poids des mots, le choc des photos", demande à ses confrères de "respecter sa vie privée"...

Etre parachutée première dame de France, ce n'est pas facile tous les jours. Valérie Trierweiler en fait les frais depuis dimanche soir. Constamment sous les flashs des photographe, poursuivie par les caméras, la compagne de François Hollande a lancé un tweet appelant ses confrères à respecter savie privée mardi à 13h : "Merci à mes consœurs, confrères de respecter notre vie et nos voisins. Merci de ne pas camper devant notre domicile. Merci de le comprendre".

En effet, rue Cauchy dans le 15ème arrondissement de Paris, c'est l'effervescence. Les médias sont constamment présents, et les Trierweiler - Hollande ne sont pas les seuls à être importunés. C'est aussi dans cette optique que la journaliste a envoyé son tweet, pour respecter ses voisins !

Reste toutefois qu'en tant qu'ancienne journaliste de Paris Match ayant, entre autres, interviewé Ségolène Royal à la maternité lors de la naissance de sa fille Flora, la demande de Valérie Trierweiler, qui en appelle à ses "confrères", n'est pas très crédible, même si comme toute personne, il est légitime qu'elle appelle au respect de sa vie privée, elle sait très bien comment cela se passe.

De plus, Valérie Trierweiler n'hésite pas à se servir, quand cela l'arrange, de sa relation avec François Hollande, même si cela peut l'amener à évoquer sa vie privée. En effet un livre dans lequel elle commente des photos de la campagne prises par Stéphane Ruet, intitulé très simplement "François Hollande président", qui sortira le 21 juin aux éditions du Cherche Midi, et il a fort à parier qu'il soit un succès. Ces éléments pris en compte, il y a peu de chance que les médias entendent sa demande. En outre, la journaliste politique ne pouvait pas dire qu'elle n'était pas prévenue.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience