En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler : Une mère ordinaire qui fait le ménage

Article par O. de A. , le 28/06/2013 à 10h33 , modifié le 28/06/2013 à 10h36 0 commentaire

Valérie Trierweiler a dévoilé une nouvelle facette d'elle dans l'émission "C à Vous" sur France 5. C'est moins la Première Dame que la mère de famille ordinaire qui s'est exprimée...

Une femme ordinaire. C'est sous ses dehors rassurants que Valérie Trierweiler s'est présentée sur le plateau de l'émission "C à Vous" , sur France 5, ce jeudi 27 juin. Ses apparitions à la télévision sont rares, aussi lors de cet entretien fleuve exclusif la Première Dame a joué la carte de la transparence. La compagne de François Hollande n'a évité aucun sujet. Pas même ceux qui fâchent.

 

Elle lave le linge sale de ses enfants

Radieuse et très souriante, elle a fait montre d'un naturel déconcertant. Valérie Trierweiler a tenu à présenter son quotidien de mère "avant tout". Celle qui parle "dix fois par jour" à ses enfants au téléphone, n'est pas tombée dans l'ivresse des ors de la république et du faste. Elle lave le linge sale de ses enfants même si "les grands prennent un peu d'autonomie car ils veulent vivre leur vie". Mieux, c'est une vraie fée du logis. Elle "passe l'aspirateur et vide et remplit (son) lave-vaisselle de temps en temps".

 

Ancrée dans la réalité, Valérie Trierweiler garde tout de même un oeil attentif aux critiques dont elle est l'objet. Et lorsqu'il s'agit du prix de ses tenues elle monte au créneau : "Il y a eu plein de critiques sur mes robes de tous les jours (...) Depuis, je porte de la couture, on me reproche de tomber dans le luxe [mais] ça ne coûte rien à l'Elysée", s'est-elle défendue.   

 

Un mariage avec François Hollande ?

Et lorsqu'arrive la question qui brûle les lèvres sur un éventuel mariage avec le président de la république, Valérie Trierweiler n'élude pas sa réponse. "Qu'est-ce que ça change ? (...) On est ensemble parce qu'on s'aime, pas parce qu'on est obligés". Enfin elle n'a pas pu éviter une allusion à son tweet assassin contre Ségolène Royal, l'ex-femme de François Hollande. La Première Dame a assuré qu'elle en avait "tiré les leçons". Et pour cause, depuis lors, elle a fait profil bas. Une disette médiatique qui a fait son effet. Valérie Trierweiler semble avoir trouvé le bon ton.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience