En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler : des chocolats pour soutenir Florence Cassez ?

Article par Pauline HOHOADJI , le 08/10/2012 à 10h19 , modifié le 08/10/2012 à 10h23 0 commentaire

Dans un article publié lundi, Le Parisien affirme que la Première Dame aurait discrètement envoyé un colis à la Française emprisonnée au Mexique pour enlèvement et séquestration.

La discrétion semble être devenue le nouveau credo de Valérie Trierweiler. La compagne de François Hollande aurait en effet décidé d'apporter son soutien dans l'ombre à Florence Cassez, une Française âgée de 37 ans condamnée en 2009 au Mexique à 60 ans de prison pour enlèvement et séquestration. C'est en tout cas ce qu'avance le Parisien / Aujourd'hui en France dans un article publié lundi. Le quotidien français affirme en effet que la Première Dame aurait fait transmettre par des membres de l'Ambassade et du Consulat de France au Mexique, un colis composé de chocolats, de livres et de produits de beauté à la jeune femme se trouvant derrière les barreaux depuis 2005.

Pour montrer à Florence Cassez que la France ne l'oublie, Valérie Trierweiler compterait renouveler l'envoi de présents chaque mois jusqu'à ce que son dossier se débloque enfin. Interrogé par Le Parisien, Jean-Luc Romero, un élu PS d'Ile de France et Président du groupe de soutien de Florence Cassez a déclaré : "C'est un geste précieux que Florence a beaucoup apprécié. L'appui de l'Elysée, c'est important. Cela montre que la France est toujours derrière elle, qu'on ne la laisse pas tomber. Elle est passée par des moments difficiles ces derniers temps."

 

Une affaire délicate pour François Hollande

 

Un diplomate interrogé par le Parisien confirme que l'affaire reste une des priorités du gouvernement : "Toute nouvelle tentative de pression serait mal vécue. Il faut avancer à pas de loup. Hollande nous a demandé quelle était la meilleure façon de s'y prendre pour éviter ce qui pourrait être considéré comme une provocation. On a retenu la leçon." La Première Dame semble elle aussi suivre les consignes à la lettre en jouant la discrétion en envoyant ces colis.

Emprisonnée depuis près de 7 ans, Florence Cassez est l'objet d'une intense négociation entre Paris et Mexico rendant même les relations entre les deux pays très tendues lors de la présidence de Nicolas Sarkozy. Erigée en exemple de justice par Felipe Calderon, l'ancien président Mexicain, l'affaire Florence Cassez devrait être à nouveau examinée par les juges de la Cour Suprême Mexicaine dans les prochains mois.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience