En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler dénonce les violences faites aux enfants sur Europe 1

Article par Bénédicte de Montvallon , le 14/06/2013 à 12h26 , modifié le 09/08/2013 à 10h45 0 commentaire

Forte de sa position de Première dame et de journaliste, Valérie Trierweiler s'engage pour briser le tabou entourant les violences faites aux enfants.

A l'occasion du colloque national sur les violences faites aux enfants organisé aujourd'hui au Sénat, Valérie Trierweiler était l'invitée de Bruce Toussaint ce matin sur Europe 1. Elle préside une réunion composée des ministres de la justice Christiane Taubira, de la santé Dominique Bertinotti, de l'éducation nationale Vincent Peillon, des droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem et de pédopsychiatres avec pour objectif de briser la loi du silence entourant ce sujet sensible.
Même si cela reste difficile à quantifier, on estime que 10% des enfants sont victimes de violences parentales en France. La Première dame est catégorique : «On ne peut pas rester sans rien faire en tant que journalistes. C'est un combat qu'il ne faudra jamais lâcher. On ne peut pas accepter que deux enfants meurent tous les jours sous les coups des adultes. C'est insupportable ».
Valérie Trierweiler était accompagnée de Céline Raphaël, interne en médecine et ancienne enfant battue venue présenter La Démesure, le livre dans lequel elle raconte son histoire. Elle a salué son initiative : «  J'ai découvert avec le livre de Céline que ces violences pouvaient être subies dans les milieux privilégiés. Il faut la saluer parce qu'elle a eu le courage de dénoncer son père et d'affronter sa famille ». Valérie Trierweiler a terminé son intervention en rappelant qu'elle ne se prenait pas pour ce qu'elle n'est pas : « Je ne suis pas une femme politique, je ne suis pas médecin. J'aide à faire venir quelques médias ».
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience