En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Valérie Trierweiler accusée de "baiser utile"... dur dur d'être first lady !

Article par , le 09/05/2012 à 19h49 , modifié le 09/05/2012 à 20h00 2 commentaires

Alors qu'elle fait ses premiers pas en tant que première dame et apprend les règles du protocole, Valérie Trierweiler n'est pas ménagée par les critiques et les injures.

"A toutes mes consoeurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France", ce tweet injurieux et sexiste n'est pas le fait d'un politique, mais d'un journaliste, Pierre Salviac, collaborateur occasionnel sur l'antenne de RTL.

Quelques heures seulement après l'élection de son compagnon François Hollande, Valérie Trierweiler apprend les rudiments de la fonction de première dame. Journaliste de métier, un métier qu'elle souhaite continuer à exercer, Valérie Trierweiler se retrouve au centre d'un tourbillon médiatique. Et si la journaliste de Paris Match connaît bien les règles des médias (faisant elle-même partie du serail politico-médiatique), celle-ci ne pensait sans doute pas qu'elle serait la cible de critiques machistes, sexistes.
Plus que des critiques, des injures. Après les noms d'oiseau (ou plutôt le Rottweiler dont l'a affublé un député UMP qui s'est depuis excusé), c'est un confrère journaliste qui agresse Valérie Trierweiler. RTL n'a pas tardé à réagir en licenciant M. Pierre Salviac, qui semble avoir perdu ses nerfs sur le réseau Twitter...

Si Valérie Trierweiler est encore peu connue du grand public, et cherche bien logiquement à protéger les siens en choisissant avec soin dans ses nombreuses demandes d'interview (Valérie Trierweiler a accepté une interview au Times dans lequel elle explique ne pas vouloir être une "potiche"), ce type d'attaques ne devrait pas rassurer la journaliste sur les difficultés et les obstacles que doit supporter une première dame.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience