En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Tweet de Valérie Trierweiler : une affaire qui rappelle le sms de Nicolas à Cécilia

Article par , le 13/06/2012 à 12h21 , modifié le 13/06/2012 à 13h35 0 commentaire

Avec ce tweet de Valérie Trierweiler, c'est une séquence de communication, celle du " président normal " qui s'effondre... et qui relance le débat sur la peopolisation de la vie politique.

Autant critiqué pour sa politique que pour sa personnalité et ce qui a été perçue par les Français comme une mise en scène de sa vie privée, Nicolas Sarkozy restera dans les mémoires comme le président qui a abattu la frontière entre vie privée et vie publique... En témoigne l'épisode du Fouquet's et sa justification sur le plateau de Des paroles et des actes pendant la campagne présidentielle... expliquant qu'il a choisi le restaurant chic des Champs-Elysées pour faire plaisir à sa femme et tenter de gommer des difficultés dans son couple....

Avec l'élection de François Hollande, parangon de la normalité face à l'hyperprésident, on pensait définitivement clos le temps de la peopolisation, et des sms « si tu reviens j'annule tout » (sms qu'aurait envoyé Nicolas Sarkozy à son ex femme Cécilia selon Airy Routier dans Le Nouvel Obs.
Mais avec ce tweet très politique de Valérie Trierweiler qui déclare la guerre à Ségolène Royal en prenant position en faveur du candidat PS dissident à la Rochelle, nous assistons à une nouvelle séquence politique...

La fin de la frontière vie privée / vie publique
Avec ce tweet, éminemment politique même si il exprime un "sentiment privé" (selon la version officielle du PS), Valérie Trierweiler sort du champ du journalisme (qui ne prend pas position et est soumis à un devoir de réserve et d'objectivité) tout en posant la question du statut de la première dame de France. Non élue, la première dame n'a droit à rien... pourtant le poids de sa parole est réel. La preuve avec l'affaire du twittergate...
En s'engageant sur le terrain politique, Valérie Trierweiler rompt la digue qui séparait la vie privée de la vie politique... Désormais, le Parisien, Le Nouvel Obs, Le Point, L'Express n'hésitent plus à évoquer la vie privée du président, les jalousies confortés par ce tweet de la première dame qui a, par ce geste, aboli une frontière...

 

Après le sms, le tweet... à quand un message privé sur Facebook ou une photo volée sur Pinterest ???
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience