En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Trierweiler vs. Royal : retour sur la guerre des Roses

Article par , le 13/06/2012 à 11h56 , modifié le 13/06/2012 à 12h05 0 commentaire

Ségolène Royal et Valérie Trierweiler... drôle de drame à l'Elysée ! Avec un simple tweet, la première dame de France a semé le trouble dans la classe politique.

La guerre des Rose, Battle Royal... la presse quotidienne a fait ses choux gras de la gueguerre peopolitique entre l'ex candidate PS à la présidentielle et ex compagne de François Hollande et Valérie Trierweiler, journaliste politique, « spectatrice engagée » de la campagne législative 2012 et nouvelle compagne du président François Hollande. Deux femmes, un homme... combien de possibilités ?
L'histoire pourrait ressembler à un vaudeville : un homme pris en tenaille entre son ex (la mère de ses enfants) et sa nouvelle compagne, femme de tempérament qui ne supporte pas de sentir l'ombre de l'ex...
L'histoire se passe entre l'Elysée à la Rochelle, théâtre mélodramatique d'une pièce en 5 actes...
Acte 1 : 2007 la révélation de l'adultère
Ségolène Royal est candidate à la présidentielle. Le PS alors dirigé par François Hollande traîne les pieds au moment d'apporter son soutien. Si officiellement, le couple Hollande Royal fait mine d'être uni, dans les coulisses personne n'ignore que François est parti pour une autre... depuis 2005. Femme de gauche, Valérie Trierweiler aurait selon Constance Vergara - sa biographe auteur de Valérie, Carla, Cécilia, Bernadette et les autres, en campagne - refusé de voter pour Ségolène Royal au second tour face à Nicolas Sarkozy, ambiance...

Acte 2 : La photo du scandale
Lors de la campagne présidentielle de François Hollande, la tension monte. L'objet de la fâcherie de Ségolène Royal : un clip de campagne du PS qui fait l'impasse sur la campagne de 2007... C'est Thomas Hollande en personne qui somme son père de faire une place à sa mère dans ce clip. En sous main, on retrouve Valérie Trierweiler explique Nicole Leibowitz dans un livre polémique sur la nouvelle première dame Valérie Trierweiler ("Pour le meilleur et pour le pire": amour, politique et élections, Flammarion)

Acte 3 : colère à Paris Match
A Paris Match, les collègues de Valérie Trierweiler sont sur leurs gardes... réputée jalouse, la nouvelle first lady n'en est pas à son nouveau coup d'éclat. Depuis la montée en puissance du candidat Hollande lors de l'élection présidentielle, chacun craint d'être dans le collimateur de celle qui allait devenir la première journaliste de France... Quelques jours seulement après l'élection, le Canard Enchaîné fait part d'un couac plus violent que les autres... Un sms de la journaliste à une de ses consoeurs. En cause ? Avoir parlé des « enfants du couple Hollande Royal », une formule qui n'a pas du tout plu à la première dame de France qui se serait déchaînée contre sa jeune consoeur, désormais muette sur l'épisode.

Acte 4 Une poignée de mains qui le vaut bien sur papier glacé
Le meeting de Rennes devrait orchestrer la réconciliation en images de Valérie Trierweiler et de Ségolène Royal. Orchestrée par Trierweiler en coulisses, l'image de la poignée de main n'a rien de naturel. En coulisses, Royal fulmine et s'en prend à Manuel Valls, maître d'œuvre de la communication du candidat, jurant qu'on ne l'y reprendra plus.

Acte 5 Le Twittergate
En pleine campagne législative, Valérie Trierweiler sème le trouble en prenant fait et cause pour l'adversaire politique de Mme Royal, et dissident PS. Un acte politique de la part e la journaliste qui pose la question du mélange des genres et semble sonner la fin de la stricte séparation entre vie privée et vie publique...

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience