En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Tony Parker : les SMS découverts par Eva Longoria

Article par LT , le 19/11/2010 à 10h15 , modifié le 19/11/2010 à 10h19 0 commentaire

La cause du divorce annoncé entre Tony Parker et Eva Longoria serait la découverte par celle-ci d'une centaine d'SMS échangés par son mari avec la fameuse Erin Barry.

Tous les hommes en couple, à plus forte raison mariés, devraient le savoir, il ne faut jamais laisser son téléphone portable à portée de sa compagne s'ils ont des choses à cacher. Ou éventuellement mettre un code de sécurité pour accéder aux messages. Car c'est apparemment en tombant sur des centaines de SMS envoyés par Erin Barry à Tony Parker qu'Eva Longoria aurait décidé de demander le divorce. Négligence coupable et étonnante pour un époux entretenant une telle correspondance.

Selon certains, flirter n'est pas tromper. Pour l'entourage de Tony Parker en tout cas, la limite semble claire. L'AFP relaie les propos d'une source proche du joueur qui affirme qu'Erin Barry et TP « se connaissaient » et qu'ils « s'envoyaient des messages » mais que cette relation « n'était qu'un flirt. Il n'a jamais rien fait ». Comprendre par là qu'il n'y aurait pas eu de rapports sexuels.

Le site par lequel est sortie l'affaire, TMZ, confirme d'ailleurs l'hypothèse de rapports platoniques entre le basketteur français et la femme de son ancien coéquipier des Spurs. Pas sûr que la star de Desperate Housewives se console avec ce genre de considération. Tout comme l'autre cocu de service, le joueur Brent Barry, lui aussi en instance de divorce. Il ne faut pas oublier que cette histoire ne détruit pas que le couple Tony Parker / Eva Longoria, après tout.

La morale de l'histoire ? Pour quelqu'un qui apparaît régulièrement dans des pubs pour un célèbre opérateur téléphonique, se faire prendre en flagrant délit d'échanges d'SMS adultérins est un juste retour des choses. Sex over the phone, disait la chanson, mais sexe quand même.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience