En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

The Voice 2 : Aurore Delplace "J'ai toujours rêvé de conquérir Paris"

Article par , le 25/02/2013 à 16h11 , modifié le 12/08/2013 à 18h48 1 commentaire

Elle a séduit les quatre coachs de The Voice 2 en reprenant Listen de Beyoncé. Aurore Delplace nous explique pourquoi elle a choisi Louis Bertignac et ce que représente, pour elle, cette aventure.

Les quatre coachs se sont retournés au son de votre voix. Vous attendiez-vous à un tel succès ?
Absolument pas. Avant d'entrer sur scène, j'espérais qu'un fauteuil se retourne. Finalement, les quatre coachs ont appuyé sur le bouton. C'est plus que je ne l'espérais.  Je n'ai jamais été aussi stressée de ma vie. J'avais les jambes qui tremblaient.
Pourquoi avoir choisi Louis Bertignac en tant que coach ?
Avant d'entrer sur scène, je m'étais dit que je choisirais Louis Bertignac s'il appuyait sur le bouton. Mes certitudes se sont envolées lorsque les quatre fauteuils se sont retournés. J'ai pris des compliments pour 30 ans. Louis Bertignac a tout de même été le plus persuasif. Lorsqu'il m'a  dit qu'il m'emmènerait là où je n'avais pas pensé, j'ai été tout de suite convaincue. J'ai envie de m'orienter vers le rock. Je n'ai pas envie de tomber dans le registre de la chanteuse à voix.
C'est pour casser votre image de « jolie blonde » que vous avez participé à The Voice ?
Il est vrai que jusqu'à maintenant, on m'a plutôt attribué des rôles de jeunes premières. J'ai participé à plusieurs comédies musicales - Cendrillon, Aladin, la Revanche d'une blonde - et j'ai toujours joué les princesses. J'aurais tellement aimé incarner la méchante sœur de Cendrillon... Ce show musical est un moyen de prouver que je suis capable de faire autre chose...
Quelle était votre plus grosse crainte ?
Que les coachs ne se retournent pas. J'aurais pris une sacrée claque si ça avait été le cas... Quand Bruno Berberes (casteur de l'émission et de nombreuses comédies musicales NDLR.) m'a parlé de l'émission, j'ai hésité pendant un bon moment. Je craignais d'avoir honte. Finalement, je ne regrette pas une seule seconde.
Quel coach est Louis Bertignac ?
Il est très sympa. Pour être tout à fait honnête, j'ai eu une petite appréhension lorsqu'il m'a donné le nom de la chanson qu'il avait choisi pour moi pour les battles (c'est une chanson à voix NDLR.) Finalement, on a réussi à ajouter une touche rock au morceau. Ca a été un travail très intéressant.
La musique, c'est toute votre vie...
J'ai commencé à faire des claquettes lorsque j'étais toute petite. Je me suis mise au chant à l'âge de 18-19 ans. Je suis partie pendant quelques temps aux Etats-Unis. Quand j'en suis revenue, j'ai passé un concours pour entrer dans une école de comédie musicale à Paris. Je suis originaire de Bruxelles. Mon rêve le plus fou, ça a toujours été de conquérir Paris. Mes parents ont toujours su que je quitterai le cocon.
Avez-vous toujours réussi à vivre de la musique ?
J'ai eu beaucoup de chance. J'ai toujours réussi à boucler mes fins de mois. Mes parents m'ont toujours soutenu dans ma démarche. Ils me payaient mon loyer lorsque j'étais étudiante. Je bossais dans un restaurant seulement pour me faire de l'argent de poche.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience