En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Stromae : "J'ai peur de ne pas rester normal"

Article par Laetitia REBOULLEAU , le 07/12/2013 à 10h59 0 commentaire

L'année 2013 aura apporté un succès phénoménal au chanteur Stromae. Mais face à sa réussite, il s'inquiète et à peur de "ne pas rester normal" et souhaite "garder le contact avec le réel".

Entre le succès de ses titres "Formidable" et "Papaoutai", son album qui se vend comme des petits pains, sa présence annoncée sur de nombreux festivals, et bien sûr sans oublier deux nominations pour les NRJ Music Awards... Le nom de Stromae est sur toutes les bouches, dans tous les médias.

Mais face à une telle popularité, le chanteur commence à se demander s’il ne risque pas de prendre la grosse tête : une pensée qui l’inquiète beaucoup, ainsi qu’il l’a expliqué lors de la conférence de presse de la 35ème édition des Trans Musicales de Rennes, dont il est la tête d’affiche.

Il avoue que la célébrité : "C'est un truc que je ne connais pas. Peut-être faut-il que je discute avec des gens qui sont passés par là et qui ont eu à un moment le projecteur à fond sur eux". Stromae s’inquiète sur sa capacité à "rester normal" et à "garder le contact avec le réel", alors que "c’est la facilité de se dire qu’on peut tout faire venir à soi".

Son caractère pessimiste : un atout ?
Selon l’artiste, son sens de l’autodérision et son caractère pessimiste devraient cependant l’aider à rester lui-même et à ne pas devenir trop imbu de lui-même : "Le jour où je me prendrai au sérieux, c’est là que je commencerai à partir en cacahuète", a-t-il expliqué. Dans tous les cas, Stromae a intérêt à s’accrocher car, aux vues du nombre de concerts prévus pour lui dans les mois à venir, le projecteur est loin de s’éloigner de lui, en particulier s’il remporte un prix lors des NRJ Music Awards le week-end prochain !
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience