En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Steven Spielberg stoppe sa participation aux Jeux Olympiques de Pékin

Article par Aurore DUBOIS-SEAC'H , le 04/01/2008 à 00h00 , modifié le 13/02/2008 à 10h17 0 commentaire

Défenseur de la cause du Darfour, le réalisateur Steven Spielberg a tenu à faire savoir qu'il ne participerait plus à la préparation des Jeux Olympiques de Pékin. Il pointe du doigt les liens de la Chine avec le Soudan.

Le cinéaste Steven Spielberg marche en ce moment sur les droites lignes de son compatriote George Clooney. Alors que ce dernier se bat depuis plusieurs mois pour que la situation au Darfour évolue et que les massacres cessent, Steven Spielberg se lance à son tour dans une campagne de sensibilisation. Son action, aujourd'hui, est de refuser de participer plus longtemps aux préparatifs des JO de Pékin. Aussi, Steven Spielberg l'a-t-il annoncé dans un communiqué en déclarant : "J'ai décidé d'annoncer formellement la fin de mon engagement en tant que l'un des conseillers artistiques étrangers pour la cérémonie d'ouverture et de clôture des Jeux Olympiques de Pékin". Les raisons de cette décision : Steven Spielberg reproche à la Chine de ne pas prendre ses responsabilités en faisant pression sur son partenaire privilégié le Soudan, afin qu'il règle enfin la crise du Darfour. Pour Spielberg, la Chine, en tant que membre du conseil de sécurité de l'ONU et en tant que partenaire économique, militaire et politique du Soudan devrait agir, pour qu'enfin il n'y ait  plus de massacres. A quelques mois des Jeux Olympiques, la Chine entendra-t-elle cet appel ?


Par ailleurs, Steven Spielberg a fait parvenir une lettre au président chinois, Hu Jintao, afin de lui demander solennellement de réagir. Des prix Nobel de la paix comme Desmond Tutu et Shirin Ebadi, des athlètes, des écrivains et des acteurs ont aussi signé cet appel. Rappelons que depuis quatre ans, la guerre civile au Darfour a fait 200 000 morts et deux millions de déplacés. Et Steven Spielberg a décidé de faire de cette crise l'une de se priorités.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience