En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Splash, Estelle Denis : "Laury Thilleman en a encore sous le pied" (Interview)

Article par , le 15/02/2013 à 16h30 , modifié le 12/08/2013 à 18h47 0 commentaire

Estelle Denis présentera, ce vendredi soir, la deuxième émission de Splash, le grand plongeon. La présentatrice de TF1 nous révèle les petits secrets de ce show...

Dans quel état d'esprit vous sentez-vous à quelques heures du deuxième prime de Splash ?
Je me sens plus détendue que la semaine dernière. Nous avons eu très peu de temps pour préparer la première émission. Splash est une grosse machine. Cela nécessite beaucoup de concentration. Je pense que je prendrais encore plus de plaisir à présenter ce deuxième prime.


N'êtes-vous pas angoissée à l'idée qu'un candidat se blesse en direct ?
En direct, tout peut arriver. Mais il vaut mieux éviter d'y penser. J'étais très angoissée, le soir du premier prime. Là, ça va beaucoup mieux. Les candidats s'entraînent toute la semaine avec des professionnels. Ils sont très bien encadrés. Et puis, leurs coachs sont là pour les canaliser. Quand on plonge devant 1.200 personnes (la compétition se déroule dans une piscine de Strasbourg NDLR.), il y a une certaine excitation, cela vous galvanise. Il faut parfois les ramener à la raison.               


Quel candidat vous surprend le plus ?
Tous dans leur genre. Je suis touchée de voir des personnes comme Danièle Evenou qui tentent de vaincre leur peur de l'eau. Elle veut prouver que c'est une Super Mamie. Elle a failli se noyer lorsqu'elle était jeune. Splash, c'est un énorme défi pour elle. Je suis aussi bluffé par les sportifs qui sont capables de monter jusqu'à 10 mètres. Ils ont une capacité incroyable à se dépasser.


Les candidats ont-ils organisé un concours de plat ?
Non, mais ils pourraient... Ils se sont tous retrouvés à un moment ou à un autre avec des énormes bleus. Lors du prime de la semaine dernière, Laury Thilleman avait les jambes recouvertes de bleus. Je lui ai dit en rigolant : "dis donc, tu n'aurais pas pu faire Miss France comme ça"...


Laury Thilleman était proche de l'élimination la semaine dernière. Et pourtant, elle a fait un magnifique plongeon...  
Le fait de passer en premier lui a peut-être desservi. Les membres du jury n'avaient pas de point de comparaison. Mais Laury Thilleman est vraiment surprenante. Le plus incroyable, c'est qu'elle en a encore sous le pied. Cela promet pour la finale...


Allez-vous tenter un plongeon en direct ?
Non. Je n'ai pas eu le temps de m'entrainer cette année. Mais l'on s'est promis avec Gérard Vivès et Julie Taton que, s'il y avait une saison 2, on se préparerait pendant un an pour donner de notre personne... (Rire)


On ne vous verra donc pas en maillot de bain cette année ?
Pas cette année. Surtout que j'ai encore quelques efforts à faire pour être au top...
 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience