En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Sonia Rolland intime, elle raconte les dimanches avec son père

Article par D.Z. , le 07/04/2013 à 17h27 , modifié le 19/05/2013 à 19h35 0 commentaire

Sonia Rolland s'est livrée au Journal du Dimanche dans un entretien placé sous le signe des confidences sur ses enfants et son enfance avec son père en Afrique.

Le dimanche à Paris, c'est le jour du brunch pour Sonia Rolland ! La comédienne s’est prêté au jeu de l’interview dominicale du bien-nommé Journal du Dimanche. Dans cet entretien l’ex-Miss France se raconte à travers sa routine de fin de semaine en collectant souvenirs d’enfance et autres moments précieux avec ses deux filles.

Naturelle et spontanée, Sonia Rolland a d'abord avoué qu'elle passait la moitié de son dimanche ''en jogging'' en faisant ‘’des efforts’’ le reste de la journée pour ‘’faire bonne figure'' auprès de son compagnon et rester ‘’un minimum désirable quand même’’. Qu'importe sa tenue, l'ex-Miss France arbore une élégance à toute épreuve. Maman de deux filles, Kahina, 2 ans, fruit de son union avec son compagnon Jalil Lespert et Tess, 6 ans née d’une précédente union, Sonia Rolland consacre du temps à ses enfants. Elle stimule leur ‘’créativité en les faisant ‘’jouer, dessiner ou bien cuisiner’’. Elle a également un rituel bien rodé pour le bain : ‘’Pour défouler les filles avant d’aller au bain le soir, je leur mets beaucoup de musique, ces temps-ci c’est Love on top de Beyoncé’’, a-t-elle révélé au journal.

"Mon père nous emmenait bruncher en Afrique" 

Comédienne et femme engagée, cette belle âme de 32 ans savoure particulièrement les brunchs avec sa famille et ses amis dans la capitale parisienne. Une tradition familiale qu’elle semble avoir héritée de son père.  ''Mes parents bossaient beaucoup la semaine… mais le dimanche matin en général, mon père nous emmenaient bruncher. On était en Afrique au Rwanda ou au Burundi. Mon père nous emmenait souvent manger des grandes omelettes avec des toats. La deuxième partie de la journée je l’accompagnais dans son imprimerie, c’était un bosseur… C’était formidable, j’ai vu l’amour du travail à travers (lui) mais aussi l’obsession du travail parce que le dimanche après-midi il passait son temps à ça’’, raconte-t-elle dans l'interview filmée et mise en ligne sur le JDD.fr.

Sonia Rolland sera à l’affiche du thriller Désordres le 17 avril. 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience