En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Simone Veil au Musée Grévin : "Mon sosie est un peu sévère, ça m'inquiète !"

Article par Sophie Bourgeois , le 10/07/2009 à 17h36 , modifié le 10/07/2009 à 18h10 0 commentaire

A l'occasion de la deuxième entrée au Musée Grévin de la statue de cire de Simone Veil, nous avons croisé la Grande dame qui a répondu aux questions des journalistes.

Lundi 13 juillet 2009, Simone Veil fêtera ses 82 ans. En guise de cadeau, le Musée Grévin a inauguré sa statue de cire jeudi 9 juillet, en présence de la Grande Dame. Avant de découvrir le sosie, Béatrice de Reyniès, directrice générale du Musée Grévin, nous apprend que la plus grande difficulté pour créer la statue de Simone Veil a été de trouver le bon bleu de ses yeux.
 
Eve Ruggiéri, membre de l'Académie Grévin, retrace la vie de l'une des dames si ce n'est la plus grande femme politique française. Avec émotion, elle décrit une photographie de Madame Veil âgée de 4 ans : "il me semble que cette petite fille qui n'a cessé de porter sur le monde ce même regard sans concession mais d'où la compassion n'a jamais été exclue, c'est ce délicat dosage qui a fait de vous l'une de ces justes qui sont notre seule bonne raison d'espérer en ce monde"

Juste après un disours troublant, c'est sur l'air de Chérubin des Noces de Figaro de Mozart, compositeur préféré de Simone Veil, qu'elle découvre en même temps que le public sa statue. Pas étonnant que lorsqu'on lui demandera plus tard à côté de quel personnalité elle aimerait que soit son sosie, elle répondra sans hésiter Mozart... Mais ce sera au salon de jazz que les visiteurs pourront découvrir la statue de cire de Simone Veil, non loin de Barack Obama et Angela Merkel, récemment entrés au Grévin.           
 
Mais la question que tout le monde se pose est celle-ci : Simone Veil, comment vous-vous trouvez ? Et la Grande Dame de répondre : "Je trouve que je suis un peu sévère, ça m'inquiète ! Rajeunie mais sévère !". On demande l'avis des enfants, l'un des ses trois fils assis au deuxième rang du petit théâtre s'empresse de répondre : "C'est très ressemblant ! Surtout la veste !". Avec beaucoup de curiosité et une pointe d'émotion, Simone Veil observe son double en taille réelle. On l'interpelle : "Pour vous, est-ce un accomplissement d'avoir votre statue au Musée Grévin ?", elle répond sourire aux lèvres : "Non ! Pas un accomplissement ! Un amusement mais être au Musée Grévin n'est pas une fin en soi."
 
1979 : Simone Veil pose pour les sculpteurs du Musée Grévin. 30 ans après, les techniques ont évolué, son sosie s'offre un rafraîchissement. Il a fallu six mois de travail au sculpteur Eric Saint Chaffray et à l'équipe des ateliers pour réaliser le personnage quasi parfait de Madame Simone Veil. Pour les aider, elle s'est déplacée à plusieurs reprises sous les toits de Grévin et s'est pliée à des séances photos, des captures en 3D, à des mesures de son visage et de son corps. Le résultat : un sosie strict certes mais bluffant.
 
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience