En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Simon Baker aime se "lancer des défis", il passe du Mentalist à "Mariage à l'anglaise"

Article par Angélique JURQUET , le 09/04/2013 à 10h54 , modifié le 09/04/2013 à 16h55 0 commentaire

L'acteur australien était l'invité du JT de 20h de TF1 pour parler de son rôle au cinéma. L'occasion pour Gilles Bouleau de revenir sur ses 26 ans de carrière, du "Mentalist" jusqu'à "Mariage à l'anglaise" qui sortira dans les salles mercredi.

Pour tous, Simon Baker, c'est Patrick Jane alias le "Mentalist". Pourtant ce mercredi, le séduisant acteur australien sera à l'affiche d'une comédie romantique résolument comique : "Mariage à l'anglaise" de Dan Mazer. Le comédien de 43 ans y joue le rôle d'un industriel américain prêt à tout pour séduire une Anglaise. Un Australien qui joue le rôle d'un Américain dans un film britannique autant dire que ce n'est pas commun ! Mais d'après Simon Baker il y a une certaine logique : "Les Australiens et les Britanniques ont en commun un certain sens de l'humour", explique-t-il, le sourire aux lèvres, à Gilles Bouleau dans le JT de 20h de TF1 dont il était l'invité, lundi soir.


Et c'est avec une certaine facilité que Simon Baker parvient à glisser du petit-écran vers le cinéma : "C'est important pour moi de rester créatif, de me stimuler, de me lancer des défis, justement grâce à ces petites "escapades" (au cinéma ndlr) qui me mettent parfois dans des situations difficiles", confie-t-il. L'acteur qui est marié et père de 3 enfants, donne aussi quelques détails sur l'équipe de la série du "Mentalist" inchangée depuis son commencement, ce qui en fait  "une famille" d'après lui.


"Mariage à l'anglaise" est loin d'être le premier film de Simon Baker qui en 26 ans de carrière a tourné dans 21 longs métrages dont "Le Diable s'habille en Prada". Le comédien explique à Gilles Bouleau qu'il ne s'attendait pas à un tel succès avec le "Mentalist" et encore moins en France où la série est l'une des plus regardées. D'ailleurs, petit clin d'œil aux français, Patrick Jane conduit une vieille DS, rien d'étonnant selon Simon Baker, puisque son "personnage américain" est doté "d'une sensibilité internationale" et d'un côté "très européen" qui viendrait notamment... de ses "chaussures marrons" !

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience