En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Secret Story : Les phrases cultes de la saison 6

Article par Anas TAZI , le 10/08/2012 à 19h30 , modifié le 10/08/2012 à 19h42 0 commentaire

Les candidats du jeu de TF1 sont réputés pour leur franc-parler, leurs langues bien pendues et leurs expressions imagées. Florilège!

La saison 6 de Secret Story nous a offert un condensé de petites phrases hyper savoureuses. En effet, les habitants de la maison savent parfaitement comment illustrer leurs pensées avec des déclarations fleuries et, somme toute, très drôles.  

Voici donc, pour le plaisir, une sélection des phrases culte de cette saison de Secret Story 6.

« Tu me prends pour un citron ? », expression employée par Thomas, le candidat qui, jusqu'à présent, a fait craquer la majorité des filles de la maison, sans doute avec ce genre de phrase qui veut dire « être considéré comme quelqu'un de naïf ». Question à laquelle Capucine a rétorquée « Non, à un pamplemousse ». Et oui, la maison des secrets, c'est au moins deux fruits et légumes par jour.
 
« T'es une clim », ce qui veut dire "parler beaucoup et ne pas agir". Cette phrase est signée par le Lyonnais Yoann en manque d'amour qui, sur un coup de colère, a déclaré devant ses camarades « je suis venu dans cette émission avec Capucine, je me retrouve avec une clim. » Amis de la poésie, bonsoir.

« Tu fais le canard/la canarde », qui est le fait de revenir à la charge même lorsqu'on vous en a fait baver. C'est une fois de plus Yoann qui fait les frais de ce magnifique surnom lorsqu'il encaissait les différents affronts de Capucine.
 
« Je lui prépare une disquette / je vais lui mettre une carotte », Etre sournois au moment de la préparation de plans pour doubler un rival. Jamais deux sans trois, c'est encore Yoann qui nous donne droit à se florilège de phrases cultes. « Thomas je vais lui préparer une belle disquette, il va se manger une grosse carotte et le frigo qui va avec. »

« Je vais t'envoyer aux pâturages », c'est le fait d'être éliminé du jeu par le public, les habitants en ont même fait une chanson en tapant dans les mains. « Envoyez-les, aux pâturages, avec les vaches et les petits cochon ! Ohé, Ohé ! »

« Sur les yeux de ma mère », Après la promesse menaçante disant « sur la tête de ma mère » dite, trop vulgaire,  en 2012 nous avons le droit aux yeux. Compte-t-ils faire le reste de l'anatomie ? Affaire à suivre.
 
« T'es au BDR », qui veut dire être au « bout du rouleau », un nouvel acronyme de la nouvelle génération avec comme autres exemples (MDR, LOL, PTDR ...)
 
« Tu fais le fromage fondu », le fait d'être tout vulnérable face à quelque chose ou quelqu'un comme lorsque Nadège dit « Je vais arrêter de faire le fromage fondu », lorsqu'elle évoque son attirance pour Thomas.

A quelques semaines de la fin de l'émission, ce que nous retiendrons de ce Jeu au-delà des clash et des stratégies, ce sont les expressions qui avec le temps deviennent cultes.

Rappelez-vous bien ces phrases, vous risquez de les réentendre prochainement dans les zappings de fin d'année.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience