En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Secret Story 7 - Ben : "Je n'étais pas là pour être le psy de Sonja"

Article par , le 26/06/2013 à 19h07 , modifié le 27/06/2013 à 09h36 0 commentaire

Le doyen de Secret Story 7 a annoncé qu'il désirait quitter l'aventure pendant l'annonce des nominations. Plurielles a recueilli ses premières impressions à sa sortie de la Maison.

 Après avoir annoncé qu'il désirait mettre un terme à son aventure, Ben a quitté la Maison des Secrets mardi soir. Le doyen de 48 ans a retrouvé son appartement parisien et quelques amis... Il ne verra sa famille qu'en fin de semaine puisqu'elle comptait le rejoindre seulement vendredi pour le prime. Serein et content de son parcours, il revient avec Plurielles sur son choix et son ressenti après plus de deux semaines dans le jeu.

 

Vous avez créé la surprise en décidant de quitter la Maison. Pourquoi une telle décision ?
N'ayant plus de secret à défendre, je savais que je ne tiendrai pas longtemps. Plus le temps passait, plus la décision se confirmait. A l'annonce des nominations, je n'ai pas voulu courir le risque de voir partir Julien et Vincent. Ce sont deux très bons joueurs. Avec l'élimination surprise de Tara la semaine dernière, on a bien vu que tout pouvait arriver. C'était donc mieux ainsi pour le jeu.


Vous sentiez-vous en décalage avec les autres  candidats ?
J'ai pensé qu'il y avait beaucoup de choses qui n'étaient pas pour moi. Le jeu est tout de même très axé sur les jeunes. Tous les soirs, c'est la fête jusqu'à pas d'heure, la musique à fond... C'est normal, j'étais pareil à 20 ans. Mais à 48 ans, c'est différent. J'ai veillé une seule fois jusqu'à 5 heures du matin, j'ai mis trois jours à m'en remettre ! J'étais ronchon le lendemain. Mais pour autant, j'ai eu de très longues discussions avec d'autres candidats très jeunes. Ça reste une très belle aventure.

 

N'avez-vous pas été un peu dur avec Sonja, votre "femme" dans le jeu ?
Je crois que oui mais c'était pour mon propre bien-être.  Ce qui était dur, c'est qu'on se devait d'être proches pour le jeu sans se connaître mais la situation est devenue très personnelle. J'étais son support émotionnel. On a perdu le côté amusant de jouer la comédie pour préserver notre secret car elle a eu des phases de tristesse et avait totalement oublié qu'elle était dans un jeu. Pour vivre ma propre aventure et m'ouvrir aux autres, je ne pouvais pas être son psy même si au départ j'avais envie de l'aider.

 

Auriez-vous préféré que l'on vous attribue une autre femme dans la Maison ?
(Rires) J'aimais beaucoup Alexia.  Je la trouvais très charmante et sympathique. Emilie en fait aussi. J'ai eu des conversations très intéressantes avec ces deux jeunes femmes. Florine, je la considérais plus comme une possible relation amicale, il n'y avait pas d'attirance particulière.

 

Que pensez-vous de la relation entre Anaïs et Julien ?
Ils ont quelque chose à faire ensemble, c'est sûr ! Mais je me pose en tant que porte-parole des deux, en tant que « papa » : Anaïs aimerait l'aval de sa famille avant que leur relation devienne plus intime, elle est très sérieuse comme fille. Julien aussi, sous ses airs de durs, est un vrai sensible. Il me fait penser à moi quand j'étais plus jeune, d'où notre sincère complicité. Sa présence m'a beaucoup aidé. C'est le fils que je n'ai jamais eu. Mais quoi qu'il arrive entre eux, ils doivent rester ensemble, unis et se serrer les coudes pour se hisser mutuellement jusqu'en finale.

 

Quel était votre but en participant à l'émission ?
Je voulais prouver qu'à 50 ans, on n'est pas mort ! A mon âge, on peut encore apporter quelque chose. J'aimais me donner ce challenge, d'être dans une position inconfortable de prime abord et réussir à faire ma place. Aux Etats-Unis où j'ai longtemps vécu, ce sont les expériences qui priment, il n'y a pas d'âge.  J'espère être parvenu à ouvrir une brèche et que le jeu va s'ouvrir à des gens différents. Mixer les générations est important pour montrer aussi comment vivre ensemble.

 

Quel est votre meilleur souvenir dans l'aventure ?
Des moments très simples : les matinées à faire du sport et rigoler avec Julien par exemple ou des conversations assez personnelles avec Sabrina. Son histoire avec sa sœur est touchante. Au final, je ne retiendrai que les rencontres faites. Comme quoi, on peut créer une histoire entre générations.

 

Que comptez-vous faire maintenant ?
Profiter de ma sortie ! Je trouve ça super sympa de voir les gens m'interpeller dans la rue. J'ai l'impression qu'ils m'ont apprécié et que le message est passé. Je remercie TF1 et Endemol d'avoir respecté qui j'étais. Grâce à cette aventure, je me suis également rendu compte que mes filles et ma famille étaient très importantes. On n'y accorde pas toujours l'intérêt ni la présence nécessaires en voyageant souvent.
D'un point de vue professionnel, je vais continuer ma carrière en tant que mannequin et je verrai bien si j'ai d'autres propositions. Pourquoi pas travailler avec la production sur le programme Secret Story que j'ai adoré ! J'aimerais au moins pouvoir discuter avec eux de mes idées. Mais il faut bien que les jeunes qui croient devenir des stars en participants à ce genre d'émission comprennent ça  : pour devenir quelqu'un, il faut un réel talent pour faire un vrai métier par la suite.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience