En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Secret Story 5 : Morgane, "Zelko, je l'aime, je l'adore"

Article par Maxime CLAUDEL , le 08/10/2011 à 04h00 , modifié le 08/10/2011 à 08h02 6 commentaires

La douce et gentille Morgane a échoué aux portes de la finale de Secret Story 5. Avec nous, elle revient sur son expérience enrichissante et son soutien envers Zelko.

Plurielles.fr : Etes-vous déçue d'avoir échoué si près du but ?

Morgane : C'est un peu frustrant d'avoir la médaille en chocolat, surtout que j'avais une belle cagnotte de plus de 60 000 euros. Mais bon, je n'ai pas de regret et je vais les regarder tous les jours afin de les suivre et les soutenir.

 

Pensez-vous que vous payez cher votre sacrifice pour Zelko ?

Je ne pense pas que ma place se joue vraiment sur ce dilemme. En tout cas, je ne regrette pas mon choix car je voulais prouver ma loyauté, mes liens et mon amitié envers Zelko. Je voulais prouver que moi aussi je pouvais l'aider dans son aventure. Et j'ai réussi.

 

Si c'était à refaire, le referiez-vous sans hésitation ?

Oui, je pense que je le referais.

 

Trois membres des faux couples parmi les quatre finalistes... Qu'est-ce que cela vous inspire ?

En fait, je pense que c'est un gros avantage d'être à quatre. Cela permet de tisser de vrais liens, d'être ensemble dans le jeu et d'élaborer des stratégies à plusieurs. Je retiens que plus on est en groupe, plus on est forts et je conseille aux futurs participants de casser les groupes (rires). Sinon, je leur souhaite le meilleur car cela prouve que leur jeu a marché, que leur stratégie commune a fonctionné.

  

D'ailleurs, que vous inspire le couple formé par Geoffrey et Marie ?

Je dirais qu'ils sont mystérieux. On leur a reproché beaucoup de choses mais au final ils sont toujours ensemble. Ils n'ont pas de leçon à recevoir, ils ont leur manière à eux de gérer leur couple. Là, ils sont en finale, ils s'aiment et ils ont déjà un projet.

  

Zelko va-t-il s'en sortir tout seul ?

Oui, il a des ressources énormes. Après, cela risque d'être un peu dur car j'étais la dernière survivante de son clan. Mais Zelko va gagner.

 

On vous a souvent reproché d'être trop effacée par rapport aux autres. En aviez-vous conscience ?

J'ai conscience que je suis un peu effacée mais en fait je n'ai pas besoin d'être vue ou de me clasher souvent. Après, je suis restée fidèle à moi-même et je n'ai aucun regret. Et être effacée ne veut pas dire que je n'ai pas de personnalité. J'ai des valeurs et des choses à défendre. J'ai prouvé que je n'abandonne jamais et je me suis battue pour en arriver là.

 

Pensez-vous que votre discrétion a été une force dans le jeu et une faiblesse dans le sas ?

Exactement, être discrète m'a procuré un avantage car cela m'a permis d'avancer sans être crainte, sans être éliminée parce qu'on me pensait dangereuse. Mais cela a été à double tranchant. Après, je suis quand même arrivée jusqu'en demi-finale et si le public a préféré Geoffrey, c'est comme ça. Moi, je reste une fille simple.

 

Qu'est ce que vous regrettez le plus dans votre aventure ?

La mission secrète qui a conduit à l'abandon de la mission séduction entre Zelko et Aurélie. Je devais faire la jalouse mais je n'ai pas su contrôler. Quelques larmes ont coulé et Zelko a préféré mettre fin à sa mission. Je regrette un peu car on aurait pu s'amuser comme des fous.

 

Etes-vous pressée de retrouver Jonathan?

Je ne m'attends pas à des retrouvailles larmoyantes, où l'on va se jeter dans les bras de l'un l'autre. Mais j'ai envie de prendre de ses nouvelles, que l'on se remémore les bons moments passés ensemble, de savoir ce qu'il pense de mon secret.

 

Pensez-vous qu'il y a un avenir pour vous deux ?

Je ne sais pas... Cela fait deux mois sans nouvelle quand même. On va prendre le temps de se faire un restaurant ou de prendre un café et on va discuter.

 

Et avec Zelko ?

Non car j'ai vraiment trouvé un grand frère. Il n'y a aucune ambiguïté. C'est clair dans sa tête, c'est clair dans la mienne. Je l'aime, je l'adore, on a des liens forts mais c'est tout.

 

Avec un père travesti, vous avez un vrai message de tolérance à défendre. Cela vous a-t-il poussé à participer à Secret Story ?

A la base, je devais rentrer dans l'aventure avec mon père, avec le secret commun "Nous sommes père et fille." Vu nos ressemblances, cela aurait été dur à trouver. Malheureusement, il n'a pas pu participer pour des raisons professionnelles. J'ai donc décidé de rentrer dans l'aventure seule afin de défendre ce que l'on devait défendre à deux.

 

Que retenez-vous de vos treize semaines ?

C'est une vraie leçon de vie et que du bonheur. Je suis rentrée, j'avais 20 ans et j'en ressors, j'en ai 21 et forte d'une belle expérience. C'est une leçon de vie dans le sens où l'on apprend à se débrouiller avec d'autres personnes, ensemble.

 

A part Zelko, qui mérite de gagner ?

Zelko (rires). Non, Aurélie.

 

Et qui va gagner ?

Zelko, Zelko et Zelko.

 

Quels sont vos projets ?

Je vais d'abord retrouver mon papa pour tout lui raconter, pour partager et pour savoir ce qu'il a pensé de mon aventure. Ensuite, j'irai raconter mon expérience à qui veut l'entendre. J'aimerais bien être journaliste dans un magazine féminin, avoir une petite rubrique. J'adore raconter et partager.

 

Propos recueillis par Maxime CLAUDEL

 

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience