En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Sébastien Cauet se réconcilie avec Michel Drucker

Article par Alexis BOUTÉVILLAIN , le 30/09/2012 à 12h30 , modifié le 30/09/2012 à 12h47 0 commentaire

Vendredi, Cauet a appelé Michel Drucker pour avoir des explications sur les propos de ce dernier à son encontre, dans son livre à paraître le 3 octobre. Finalement, tout est bien qui finit bien entre les deux compères.

Dans Les 500 émissions mythiques de la télévision française, co-écrit avec le journaliste Gilles Verlant, Michel Drucker revient sur les programmes qui ont marqué le petit écran depuis 1949. Sans omettre d'égratigner certains animateurs, non sans humour, à l'instar de Sébastien Cauet. L'ancien présentateur de La Méthode Cauet sur TF1 a profité, vendredi, de son émission en direct sur NRJ pour régler ses comptes avec la figure emblématique du paysage audiovisuel français.
 
Il est vrai que dans son livre, Michel Drucker ne se montre pas vraiment très tendre avec Sébastien Cauet, affirmant: «J'ai l'impression que ce garçon, au demeurant sympathique, est arrivé là par défaut.» Il ajoute: «J'ai connu un charcutier très jovial qui lui ressemblait: chaque fois que j'entr'apercevais Cauet à la télé, je ne pouvais m'empêcher de penser à cet aimable commerçant.» Face à ces propos, Sébastien Cauet a alors décidé d'appeler Michel Drucker par téléphone. En décrochant le combiné, le présentateur de Vivement Dimanche a déclaré: «Je suis content que tu m'appelles, parce que je ne sais pas pourquoi ils font le buzz avec des conneries pareilles !», poursuivant: «Tu sais que le charcutier qui te ressemblait comme deux gouttes d'eau s'appelait Sébastien ?!»
 
Sébastien Cauet aime l'humour décalé. Il a donc naturellement répliqué: «Est-ce que tu veux que je t'envoie des rillettes, Michel ?» Une proposition qui n'est pas restée dans l'oreille d'un sourd, puisque Michel Drucker compte bien à l'avenir envoyer de l'andouille de Vire à Sébastien Cauet. S'offrir de petits présents serait donc une bonne manière d'éteindre tout éventuel début de mésentente. Michel Drucker conclut: «C'est pour rire. Je ne vais pas commencer à mon âge à devenir caustique, ce n'est pas mon envie. Ecoute, je t'embrasse sur la bouche !» Fin de l'histoire.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience