En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Scarlett Johansson : être glamour sur un tapis rouge, ça demande du travail

Article par Esther Bay , le 12/03/2010 à 12h37 , modifié le 12/03/2010 à 12h42 0 commentaire

La belle Scarlett Johansson est toujours parfaite sur tapis rouge, et pour cause : sa mère lui a appris que pour être belle, il faut souffrir ! Enfin en tout cas, ça demande une longue préparation...

On n'arrête pas de nous le répéter : il faut souffrir pour être belle ! Et la mère de Scarlett Johansson lui disait la même chose... Un proverbe que la jeune femme met encore plus en pratique actuellement, alors qu'elle est une star connue pour ses superbes formes !

 

Il faut dire que pour arpenter le tapis rouge à Hollywood, il ne suffit pas d'être jolie et de se pointer à l'heure : évidemment, ça demande une très longue préparation !

 

"Quand j'étais petite, ma mère me disait toujours : il faut souffrir pour être belle. Ca m'a fait réaliser que même si le processus pour être prête pour ce genre d'événement est fastidieux, à la fin ça vaut le coup d'avoir passé autant de temps, puisqu'on a un look dont on est heureux !" explique Scarlett Johansson au magazine Hello, repris par ContactMusic.

 

"Je pense que la chose la plus importante est de se sentir à l'aise de son look et d'être bien dans sa peau, que l'on porte quelque chose de dingue, une tenue hyper fashion ou quelque chose de classique."

 

Mais le péché mignon de Scarlett Johansson, ce sont les chaussures : "J'adore les chaussures ! Je ne porte pas souvent de talons, mais je les adore, j'en ai des tas ! Ces chaussures sont tellement belles - j'adore la manière dont elles sont faites, et comment on se sent avec..." C'est vrai que de belles chaussures qui lui font encore plus ressortir ses jolies courbes, on comprend qu'elle les aime !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience