En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Sarah Jessica Parker poursuit un policier véreux en justice

Article par , le 24/11/2009 à 13h19 , modifié le 24/11/2009 à 13h21 0 commentaire

Accusé d'avoir divulgué des documents sur la mère porteuse qui a donné naissance aux jumelles de Sarah Jessica Parker, un officier de police véreux est poursuivi en justice par l'actrice et son mari.

Dans la belle vie parfaite de Sarah Jessica Parker, tout n'est finalement pas si rose non plus. Certes, elle est une épouse comblée, une maman épanouie de trois bouts de chou dont deux petites filles qu'elle a accueillies après leur naissance par mère porteuse, mais c'est là que le bas blesse justement. Si la grossesse de la mère porteuse s'est déroulée dans le plus grand secret, la nouvelle de la double naissance avait néanmoins soulevé une petite polémique.
 
Sarah Jessica Parker, âgée de 44 ans, ne pouvait-elle plus avoir d'enfants ? Avait-elle choisi de faire appel à une mère porteuse pour éviter les "désagréments" d'une grossesse qui aurait perturbé son planning over-booké de star très sollicitée ? Les réponses lui appartiennent évidemment. Voilà pourquoi Sarah Jessica Parker a du voir tout rouge lorsque des documents confidentiels sur la mère porteuse, ainsi que des échographies, ont été dévoilés aux yeux du public.
 
Après des mois d'investigation, c'est finalement l'officier en chef Barry Carpenter, 40 ans, qui a été épinglé. Au mois de mai 2009, le policier aurait contacté plusieurs photographes freelance à qui ils auraient tenté de vendre les documents qu'il avait dérobés. L'un des photographes a dévoilé le pot aux roses et l'affaire est retombée sur le fautif. Poursuivi en justice pour vol, il se défend depuis en prétendant qu'il voulait faire une bonne blague. Le problème, c'est que Sarah Jessica Parker, ça ne l'a pas vraiment fait rire...
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience