En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Sara Forestier : son drôle de porte bonheur

Article par Julien MIGAUD MULLER , le 28/02/2011 à 12h29 , modifié le 28/02/2011 à 12h33 0 commentaire

Elle a étonné par son humour et son franc parler lorsqu'on lui a remis le César de la meilleure actrice. Pas de larme, pas de chichi, pas de simagrées exagérées. Non, Sara Forestier a joué la carte de la fraicheur !

Ce qu'on aime chez elle, c'est son naturel, son côté pétillant. Et sa fraîcheur. Et c'est probablement ce qui a séduit celles et ceux qui lui ont décerné ce week-end le César de la meilleur actrice. Sara Forestier en effet été distinguée pour son rôle de Bahia Benmahmoud dans Le Nom des gens. Sur scène, elle a déclaré, très émue, et visiblement étonnée : "Ça me parait tellement pas réel... j'ai rien préparé, et en fait, le seul truc que j'avais préparé aujourd'hui, c'est que j'ai mis ma culotte qui me porte bonheur, le pire c'est que c'est vrai !"

 

Vierge à ses débuts

 

Devant les rires de la salle (pourtant difficile à dérider), elle poursuit : "Y'en a qui me disent de la montrer, mais pas ce soir !" La jolie Sara Forestier s'est ensuite adressée à Abdel Kechiche qui l'a fait débuter dans l'Esquive. Un film qui a lui avait alors permis, en 2005, de repartir avec le César du meilleur espoir féminin : "Je t'aime, tu me manques, et, je vais dire un truc que je ne devrais pas dire, mais ça me fait rire, c'est que le cinéma c'est quand même incroyable ; parce que dans ton film, je jouais une pute politique. Et quand j'ai fait ton film, je ne connaissais rien à la politique et j'étais vierge !"

 

Un discours préparé

 

On aurait pu trouver la petite phrase sur la culotte spontanée si Sara Forestier ne l'avait pas déjà répétée quelques minutes avant le début de la cérémonie. Lorsque Laurent Weil et Ariane Massenet lui ont demandé si elle avait préparé ses remerciements, l'actrice a immédiatement répondu qu'elle était "très superstitieuse" et qu'elle avait mis "sa culotte porte-bonheur" : "Je l'ai lavée, je l'ai séchée, je l'ai repassée." Voilà, comme ça, on connait tous les détails !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience