En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Samir Nasri : Des excuses vraiment sincères ?

Article par Pierre COURADE , le 27/06/2012 à 14h58 , modifié le 27/06/2012 à 15h28 0 commentaire

Le joueur de l'équipe de France est revenu pour la 1ère fois aujourd'hui sur la polémique suscitée par son comportement et ses propos durant le dernier Euro... Messages diffusés sur Twitter sous la contrainte ?

L'équipe de France de foot aura encore marqué une compétition internationale... dans le mauvais sens du terme. Pour la 2nde fois après la Coupe du Monde désastreuse en Afrique du Sud, les Bleus ont plus fait parler d'eux pour leur comportement inqualifiable que pour leurs performances sportives.
Premier visé : Samir Nasri. Le milieu offensif avait déjà eu un geste limite après son but face à l'Angleterre au début de la compétition. Un "ferme ta gueule" lancé ouvertement à un journaliste de L'Equipe qui l'avait égratigné dans un article.
 
Deuxième coup de gueule, dans les vestiaires après la défaite cuisante 2-0 face à la Suède. Samir Nasri était quasi-nommément visé par les critiques de son coéquipier Alou Diarra. Et puis, évidemment, après l'élimination des Bleus, samedi face à l'Espagne, la série de violentes injures lancées à un journaliste de l'AFP.
 
Nasri était donc logiquement dans le collimateur de la Fédération Française de Foot qui menaçait hier de le maintenir deux ans en dehors de l'équipe de France (ce qui lui ferait immanquablement rater la prochaine Coupe du Monde).


Bref, Samir Nasri avait tout intérêt à exprimer ses regrets assez rapidement pour apaiser les tensions. Très bien conseiller, il s'est donc fendu d'un "communiqué" ce matin via Twitter. En quelques caractères, l'international tricolore a estimé que "trop de contre-vérités circulent en ce moment. Que les supporters et tout particulièrement les enfants sachent que je regrette sincèrement" / "Que mes paroles ait pu les choquer J'aime l'EDF [Equipe de France], le football et j'ai un profond respect pour le public" / "Pour le reste, il s'agit d'une affaire personnelle entre quelques journalistes et moi. Je m'en expliquerai quand le moment sera venu".
 
A noter la faute de conjugaison dans le deuxième tweet. Laissée certainement pour faire plus "vrai"... Ces excuses semblent peu spontanées voire peu sincères. Les "contre-vérités" ne sont pas vraiment légions. Il y a des faits avérés : le geste contre L'Equipe face à l'Angleterre, les insultes proférées contre un journaliste de l'AFP, le manque de respect vis-à-vis de la centaine de supporters présents dimanche après-midi à l'aéroport du Bourget où débarquaient les Bleus,...
 
Que Samir Nasri cherche à sauver son maillot bleu, cela ne fait aucun doute. Mais après le choc sud africain il y a deux ans, l'équipe de France peut-elle se permettre un nouveau scandale ?

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience