En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Sacha de Secret Story 6 : "Je ne suis pas une plante verte"

Article par Elodie Mandel , le 05/09/2012 à 16h29 , modifié le 05/09/2012 à 16h48 0 commentaire

Demi-finaliste de Secret Story 6, Sacha revient pour Plurielles.fr sur les raisons de son éviction. Interview.

N'est-ce pas un peu frustrant de quitter la maison aux portes de la finale ?

 

Evidemment, c'est dommage de partir comme ça, si près du but, j'aurais aimé vivre la dernière semaine. Mais c'est un jeu et il ne peut y avoir qu'un gagnant. En face de moi, il y avait de sérieux candidats et très malins....

 

Qu'est-ce qui vous a manqué pour gagner Secret Story 6 ?

 

Je n'ai pas voulu jouer la comédie et m'inventer des histoires d'amour pour attirer l'attention comme a pu le faire Yoann, je suis resté moi-même. Je ne regrette pas.

 

Que feriez-vous différemment ?

 

J'ai joué la carte de la stratégie, avec Julien, on en a beaucoup parlé ensemble et avons préparé plein de scénarios. Aussi je ne regrette pas mon attitude dans le jeu. On a pu me dire froid, en retrait, trop discret. C'est faux. J'ai été loyal, et je me suis bien entendu avec tout le monde... J'ai lu dans la presse qu'on me surnommait « la plante verte », ça m'a bien fait rire. Vous savez, je n'ai rien d'une plante verte.

 

Qui souhaiteriez-vous voir gagner le jeu ?

 

Julien est le plus joueur, il le mériterait... Mais j'ai peur qu'il ne se soit pris à son propre jeu et que la cagnotte lui passe sous le nez. Je pense personnellement que Nadège va gagner. Elle a bien mené a sa partie, elle a soigné sa cote de sympathie. Elle est tombée amoureuse du beau gosse de la maison au bout de trois semaines, pour moi c'est calculé.

 

Avez-vous noué des amitiés dans la maison ?

 

Oui j'ai déjà revu Fanny, Midou, Alex... J'aime aussi beaucoup Virginie, Julien et Thomas. Sur le plan humain, c'était une expérience géniale, très intense.

 

C'est très différent de ce que vous imaginiez avant d'entrer dans la maison ?

 

C'est plus intense oui il faut le vivre ! Je me rappelle notamment de l'épreuve du SAS, et de quand je suis revenu dans la maison. Je me souviens aussi de la fête pour le 14 juillet. Avec Julien et Emilie, on a bien déliré... C'est un grand moment !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience