En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Rumeurs d'homosexualité de Casper Smart : J Lo contre-attaque

Article par Pauline HOHOADJI , le 02/08/2012 à 16h43 , modifié le 02/08/2012 à 17h40 0 commentaire

Selon TMZ, la chanteuse américaine menacerait d'attaquer en justice deux magazines people la vie sexuelle de son compagnon.

Après les rumeurs de mariage, c'est à d'autres insinuations beaucoup moins plaisantes que doit faire face Jennifer Lopez. En couple depuis novembre 2011 avec Casper Smart, un danseur et chorégraphe âgé de seulement 25 ans, la Bomba Latina se retrouve une nouvelle fois prise dans une tempête médiatique tournant autour des préférences sexuelles de son compagnon, la faute au Star Magazine et à In Touch.


Les deux magazines américains ont en effet affirmé il y a quelques jours avec photos à l'appui en une de leurs éditions respectives que Casper Smart aurait fait une petite visite dans un sex-shop, officiellement pour acheter un cadeau d'anniversaire à la chanteuse, officieusement pour se rendre dans un peep-show gay.

Face à ces rumeurs d'homosexualité, Jennifer Lopez n'aurait pas attendu pour répliquer via ses avocats. Selon le site TMZ, la chanteuse menacerait en effet dans un courrier, de poursuivre en justice les deux magazines.


Dans le communiqué repris par le site américain, les représentants de la chanteuse annoncent : "Ces allégations sont fausses, malveillantes et diffamatoires. Elles portent préjudice à la carrière et à la réputation du couple."

Pour couper court à l'emballement médiatique consécutif à la publication de ces deux articles, Jennifer Lopez demanderait aux deux magazines de publier un démenti formel. En cas de refus de leur part, elle devrait déposer rapidement une plainte devant les tribunaux.

 

Retrouvez la une du magazine In Touch consacrée à Jennifer Lopez et Casper Smart ici !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience