En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Roman Polanski s'exprime enfin dans une lettre ouverte

Article par Esther Bay , le 03/05/2010 à 10h47 , modifié le 03/05/2010 à 10h53 0 commentaire

Pour la deuxième fois, Roman Polanski donne son sentiment dans une lettre ouverte. Et pour le réalisateur, la demande d'extradition américaine n'est qu'un prétexte pour le "livrer en pâture aux médias du monde entier"...

En septembre 2009, Roman Polanski se rendait en Suisse à l'occasion du Festival du film de Zurich. Mais à la demande des autorités américaines, il était arrêté pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure dans les années 1970 : mais au lieu de l'extrader aux Etats-Unis, il était assigné à résidence en Suisse. 

Pour la deuxième fois, Roman Polanski s'exprime dans les médias pour donner son sentiment : "Je ne peux plus me taire parce que les Etats-Unis continuent de réclamer mon extradition plus pour me livrer en pâture aux médias du monde entier que pour prononcer un jugement sur lequel un accord a été pris il y a 33 ans. Je ne peux plus me taire car la demande d'extradition aux autorités suisses est basée sur un mensonge", apprend-on sur TF1.fr.

En 1977, il avait été incarcéré aux Etats-Unis pendant un peu plus d'un mois : selon lui, ayant plaidé coupable, ces 42 jours de détention étaient suffisant comme peine. "Dans cette demande (d'extradition, ndlr) il est dit que je me suis enfui pour ne pas subir une condamnation de la justice américaine ; or dans la procédure 'plaider coupable' j'avais reconnu les faits et j'étais retourné aux Etats-Unis pour exécuter ma peine".

Le réalisateur demande donc que cette affaire soit classée, et qu'il puisse enfin retrouver sa famille. La victime, Samantha Geimer, a elle-même demandé aux autorités américaines d'arrêter les poursuites contre Roman Polanski, sans doute pour que les médias arrêtent de la harceler. A l'heure actuelle, la Suisse doit décider si elle veut extrader le réalisateur ou pas.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience