En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Robert Pattinson : "Je ne ressens pas le besoin de pardonner"

Article par Bénédicte DE MONTVALLON , le 17/09/2013 à 10h35 , modifié le 17/09/2013 à 11h20 0 commentaire

Impossible pour le comédien d'échapper à sa relation (et sa rupture) avec Kristen Stewart. A chaque interview, il revient dessus et en tire désormais toutes les leçons.

Dans une interview accordée au numéro de septembre du magazine australien Sunday Style, Robert Pattinson a évoqué la manière dont il voyait les relations humaines et sa conception du pardon. En filigrane, on peut toujours sentir le spectre de sa rupture avec Kristen Stewart après qu’elle l’a trompé avec le réalisateur Rupert Sanders, pourtant marié.

 

L’acteur de 27 ans explique : "Je suis très sensible et j’agis parfois de manière grandiloquente mais c’est juste mon égo. J’aime faire des cadeaux aux gens et je me considère comme le meilleur cadeau possible simplement parce que ce que j’obtiens pour moi-même, je le partage avec une autre personne. Je ne ressens pas le besoin de pardonner ou d’attendre que les autres le fassent. Je juge les gens sur leurs actes. Je me moque de savoir si c’est bien ou mal, je leur laisse le bénéfice du doute. S’il font quelque chose que je ne peux pas accepter, je coupe les ponts". Et ce n’est pas Kristen Stewart qui va dire le contraire…

 

Côté carrière, Robert Pattinson reconnait être dans une phase de transition. Le comédien essaie de se débarrasser de son image de petit jeune et pense que le fait d’être la nouvelle égérie de Dior peut l’y aider. "J’ai 27 ans maintenant et je sens que les gens me regardent différemment. C’est une année étrange. Avec la fin de Twilight et les autres films que j’ai fait, comme Cosmopolis, j’ai soudain l’impression d’être traité comme un vrai acteur".

 

Mais on peut commencer à être reconnu à Hollywood sans pour autant se sentir plus à l’aise sur un tapis rouge. "Je suis très anxieux jusqu’à ce que je sorte de la voiture quand soudain le stress disparait complètement. Mais avant ça, je suis un vrai cinglé. Je suppose que c’est à cause de ce sentiment d’insécurité que je ne deviens pas égocentrique. Je n’ai pas de tablettes de chocolat et je déteste faire du sport. J’ai toujours été comme ça. Je ne veux pas enlever mon t-shirt, je préférerais être ivre". Mauvaise nouvelle pour les fans !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience