En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Rihanna, Emma Watson, Katy Perry... Ces stars fans de strip-teases

Article par , le 17/10/2011 à 14h20 , modifié le 18/10/2011 à 11h18 0 commentaire

Les clubs de strip-tease sont réputés pour être appréciés par les hommes... Mais de Rihanna à la Princesse Eugénie, ce sont bien des starlettes qui opposent une sérieuse tendance...

Rihanna a la fâcheuse habitude d'attirer l'attention des médias à chacune de ses apparitions. Mais la semaine dernière, ses frasques étaient particulièrement croustillantes. Spectatrice dans un club de strip-tease, elle a voulu jouer avec les danseuses au point de se faire virer de l'établissement. S'amusant à multiplier les provocations sous les yeux des vigiles du club de strip-tease, la chanteuse de Shot a Man Down, aurait commencé à câliner les danseuses jusqu'à mettre sa tête entre les jambes de l'une d'entre-elle... Le statut de star provoc' de Rihanna n'a finalement pas empêché la sécurité de dégager la jeune femme.

Anti-conformisme ou plaisir sensuel...

Mais d'autres collègues de la starlette ne se rendent pas uniquement dans les clubs de strip-tease pour afficher leur anti-conformisme.

Ces derniers mois, on a pu voir au spectacle  Emma Watson, actrice tout récemment échappée de Harry Potter, Katy Perry, pop star au look aussi acidulé et sexy que sa musique, ou la Princesse Eugénie remarquable en Javotte ou Anastasie au mariage de la Duchesse de Cambridge. Trois jeunes femmes de milieux et caractère opposés, toutes trois séduites par ces spectacles de lap-dance ultra-sexy, plus ou moins élégamment dénudés.

Pour Katy Perry, elle-même adepte des tenues les plus affriolantes, décolletés pigeonnants, mini-short moulants etc, on peut imaginer un attrait ludique et presque professionnel pour ses show voluptueux.

Katy Perry sexy sur scène

Effeuillage,  féminité et volupté

La tendance est effectivement lancée notamment depuis le renouveau insufflé par l'effeuilleuse Dita vonTeese. Le strip-tease a repoussé la connotation glauque qu'on lui accolait, justifiant d'une image raffinée, d'un divertissement qui pourrait s'élever aux esthètes, aux amoureux du corps féminin. On recherche le frisson mêlé au plaisir très esthétique du corps magnifié par la lumière, le maquillage puis la danse.

Le plaisir féminin

Dans le film Crazy Horse (Frederik Wiseman), en salles depuis le 5 octobre, les jolies filles au corps blanc et aux petits seins de bakélite, se courbent et se déhanchent, aguicheuses et féminissimes. Dans ce temple de la féminité, la clientèle est mixte. C'est un spectacle qui plaît beaucoup aux femmes, explique la directrice générale du club, Andrée Deissenberg.  Un lieu où elles apprécient la beauté et se laissent aller à une forme de désir, d'appétit du corps féminin.

Le jeu, l'esthétisme, le désir et la provocation sont sans doute les beaux atouts qui attirent Emma Watson et consoeur dans les clubs de strip-tease, temple de débauche et écrin d'une féminité.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience