En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Rachida Dati : le gode de la discorde

Article par Julien MIGAUD MULLER , le 11/04/2011 à 11h34 , modifié le 11/04/2011 à 12h35 0 commentaire

Rachida Dati nous a encore gratifiés d'un joli lapsus cochon. Ce qui est loin d'être rare en politique !

Elle nous avait déjà offert un magnifique lapsus en septembre dernier, lors de l'émission Dimanche+ sur Canal Plus. Face à Anne-Sophie Lapix, qui l'interrogeait sur une thématique économique, Rachida Dati lui avait alors répondu : "Moi quand je vois certains qui demandent des rentabilités à 20, 25% avec une fellation quasi nulle, et en particulier en période de crise...". Il était éviudemment question d'inflation.

 

Il n'a pas fallu très longtemps (quelques minutes tout au plus !) pour que le web s'empare de cette petite phrase, qui a fait le tour de la toile en quelques heures. Visiblement, Rachida Dati est la reine des lapsus et des langues qui fourchent. Elle l'a prouvé sur LCI, la semaine dernière. Invitée de Christophe Barbier, qui l'interrogeait sur le débat sur la laïcité, elle s'est mise à parler de code, et de "gode des bonnes pratiques".

 

Des empreintes génitales et des sexes à durcir.

 

Décidément très coquine dans ses lapsus, Rachida Dati montre que politique et lapsus font souvent qu'un. Le 17 octobre dernier, Brice Hortefeux, connu pour son humour très relatif devant les micros, était invité de RTL pour parler de sécurité. Et c'est avec naturel qu'il a évoqué l'idée "d'étendre les fichiers des empreintes génitales". Comprenez: "digitales" !

 

Mais rien ne vaudra le meilleur lapsus, offert par le député Robert-André Vivien en 1975. Débatant de la loi sur la pornographie devant l'assemblée Nationale, et souhaitant un texte bien plus ferme, il s'est laissé aller : "Messieurs les députés, durcissez vos sexes". Comme quoi, la politique, ça peut être drôle. Et chaud.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience