En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Rachida Dati : "J'ai un homme dans ma vie"

Article par Anna VAN HAKEN , le 20/01/2012 à 11h33 , modifié le 20/01/2012 à 11h38 0 commentaire

Rachida Dati se confie sur sa vie privée amoureuse et sur le père de sa fille Zohra dans une interview accordée à Elle cette semaine. Morceaux choisis.

Elle est celle dont l'ascension éclair en politique a forcé l'admiration de tous, avant de provoquer des railleries sur son goût pour le luxe et la mode. Rachida Dati, la combative, n'est pas du genre à abandonner, quelle que soit la force des critiques qui s'abattent sur elle, et même lorsqu'elles proviennent de sa propre famille, l'UMP. Dans le dernier numéro de Elle, elle s'interroge : "Pourquoi voudriez-vous que je baisse les bras ?" L'ancienne Garde des Sceaux et actuelle ministre européenne compte notamment tenir tête jusqu'au bout au Premier ministre François Fillon, parachuté pour les législatives dans la seconde circonscription de Paris.

Sur le père de sa fille Zohra, née il y a trois ans déjà, elle tient toujours à garder son identité secrète. "Je n'ai pas envie de le gêner. C'est très protecteur d'avoir une partie de ma vie qui reste intime. Mon mariage forcé, personne n'était au courant, pas même le président, et, finalement, tout le monde l'a su car on a fouillé mon passé avec obstination." Lors de la naissance de sa fillette, à la Clinique de la Muette, les journalistes campaient nuit et jour devant l'hôpital dans le but de découvrir qui était véritablement son père. En vain. Rachida Dati se sent toujours aussi épanouie dans son cocon familial, et elle le reconnaît à demi-mot : "Oui, j'ai un homme dans ma vie et je le préserve plus que tout", confie-t-elle à Elle.

Sur l'argent, en revanche, Rachida Dati tient à faire preuve d'une totale transparence. "Je gagne 6.000 euros par mois en tant que députée européenne et rien pour mes fonctions de maire car le cumul des rémunérations est interdit." Une manière de faire taire ses déctrateurs, qui la jugent trop bling-bling, comme dans les Guignols de l'Info sur Canal + ? Probablement. "Qui reproche à Christine Lagarde son élégance, ses vêtements de luxe ? Désormais je m'en fous, j'assume mes choix, je suis libre. Je suis super bien dans mes baskets, dans mes talons de femme!"
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience