En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Qui veut épouser mon fils ?, anatomie d'un succès !

Article par , le 18/12/2010 à 18h17 , modifié le 18/12/2010 à 18h36 0 commentaire

Carton de l'automne, Qui veut épouser mon fils a frôlé avec les 4 millions de téléspectateurs. Au lendemain de la finale... retour sur le phénomène que personne n'attendait !

Annoncée par TF1 depuis plusieurs mois, l'émission Qui veut épouser mon fils ? a pris la suite de Secret Story 4 et réussi l'exploit de faire de meilleures audiences. Pourtant, rien ne prédestinait ce format de télé réalité à un tel succès. Si l'émission fonctionne bien aux Pays-Bas (où le format a été créé), le phénomène Qui veut épouser mon fils ? est propre à la France. Pourquoi un tel carton ? Eléments d'explications :

Les Tanguy, un cas français
Dans la lignée du film d'Etienne Chatiliez, le phénomène des Tanguy est particulièrement fréquent en France. Allongement des études, peur de la solitude, motifs économiques, nous sommes de plus en plus nombreux à vivre à 25 ans et plus chez papa-maman. Qu'il est doux le foyer, qu'il est confortable de mettre les pieds sous la table et d'éviter les corvées ménage et courses au supermarché (n'est-ce pas Giuseppe ?). Sur le papier, le sujet avait donc déjà toutes les chances d'intéresser un large public (les fils à maman et leurs mamans !) particulièrement concernés par la question.
Au-delà de l'explication sociétale, Qui veut épouser mon fils ?, ce sont des candidats à fort potentiel médiatique (comprenez digne de faire la une de la presse people), des phrases cultes... et des prétendantes castées pour faire dresser les cheveux sur la tête à belle-maman.
Agaçants, ridicules, naïfs... les candidats n'ont pas ménagé leurs efforts (plus ou moins volontairement) pour nous faire rire. De Alban qui questionne Cindy sur son identité sexuelle à Giuseppe qui cherce une brune à forte poitrine ou passant par Alexandre qui cherche une fille (tout court), les 5 candidats nous ont régalé tout au long de ces 8 épisodes.
En plus de faire le buzz sur la toile, les candidats ont aussi ravi la presse ! Presse télé, presse people, mais aussi quotidiens comme Le Parisien et France Soir, la presse a arbitré les règlements de compte entre les bachelors et leurs promises. Le public adhère, adore, achète !

Car oui Qui veut épouser mon fils ?, c'est aussi un business avec ses agents (Jean-Claude Elfassi, paparazzi de son état et manager spécialisé dans les ex candidats de télé réalité), ses héros (Giuseppe est une sacrée tête à claque en même temps qu'une tête de gondole), des gagnants et des perdants (Florent qui n'a aps réussi à se faire repérer comme mannequin malgré un calendrier très hot.

Et maintenant ? Que vais-je regarder à la télé me direz-vous ? En attendant la saison 2 dont TF1 vient de lancer le casting (je vous vois déjà piaffer l'impatience), on se consolera avec les Anges de la télé réalité, bientôt sur NRJ12, déjà une pépite !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience