En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Procès Michael Jackson : l'heure des révélations devant la justice

Article par D.Z. , le 02/04/2013 à 10h34 , modifié le 19/05/2013 à 19h40 0 commentaire

Le procès du producteur des concerts de Michael Jackson s'ouvre aujourd'hui. La famille du King of Pop lui réclame 40 milliards de dollars et dénonce les pressions subies par l'artiste, comme le révèle des courriels accablants.

La société de production AEG se retrouve face à la justice américaine suite à la plainte des proches de Michael Jackson. Selon le site TMZ.com la mère et les enfants de la star estiment à 40 milliards de dollars (soit 31 milliards d'euros) les revenus qu'aurait pu générer le chanteur décédé le 25 juin 2009. La société AEG était chargée d'organiser 50 concerts du chanteur pour son retour sur scène. Mais plusieurs courriels révélés dans la presse américaine rapportent des pressions exercées sur l'artiste particulièrement fébrile.

 

Trois ans après la disparition du King of Pop, l'heure est donc aux règlements de comptes et plus encore aux révélations. Et pour cause si le docteur Conrad Murray a été condamné à quatre ans de prison pour homicide involontaire après avoir administré du Propofol au chanteur, à présent c'est la société AEG qui siège sur le banc des accusés. La mère du chanteur, Katherine Jackson lui reproche des négligences dont celle d'avoir choisi le docteur condamné pour suivre l'état de santé de son fils. Le journal le Parisien rappelle en outre des éléments troublants publiés dans le Los Angeles Times. Le quotidien américain a révélé en septembre dernier des courriels mettant à jour la pression qu'aurait exercée les producteurs sur l'artiste. Ainsi Randy Phillips, directeur d'AEG Live aurait écrit à son PDG à propos du chanteur : "[Il] s'est enfermé dans sa chambre, bourré et déprimé. J'essaie de le faire dessaouler. Je lui ai crié dessus si fort que les murs ont tremblé... " La société de production aurait insisté auprès du chanteur, faisant fi de son état de santé comme en témoigne un autre email repris par Le Parisien : "On ne peut pas nous forcer à arrêter ça, ce que MJ va essayer de faire, car il est paresseux et change en permanence d'avis en fonction de ses envies immédiates. Il est coincé, il n'a pas le choix... Il a signé un contrat", écrivait un autre responsable d'AEG.

 

Ces révélations confortent la mère du chanteur dans sa démarche judiciaire. D'après elle, la société AEG aurait mis à mal la santé physique et mentale de Michael Jackson. Le procès polarise déjà toute l'attention médiatique tant pour les sommes astronomiques réclamées que pour les échanges auxquels il va donner lieu. Il devrait durer deux mois et pourrait même être retransmis en direct à la télévision.

 

A lire aussi : Michael Jackson : un nouveau procès s'ouvre demain

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience