En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Présidentielles : les enfants des candidats s'invitent dans la campagne

Article par Mélanie ROSTAGNAT , le 11/03/2012 à 15h58 0 commentaire

Après Carla Bruni Sarkozy et Valérie Trierweiler, c'est désormais au tour des enfants de Nicolas Sarkozy et de François Hollande de s'immiscer dans la campagne présidentielle, volontairement... ou non !

La campagne présidentielle bat son plein mais les candidats ne sont pas les seuls à s'exprimer. Carla Bruni Sarkozy et Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, multiplient les interventions dans les médias, de Gala à Paris Match en passant par le plateau de "C à vous" sur France 5. Les enfants de Nicolas Sarkozy et François Hollande semblent en prendre de la graine et n'ont pas hésité à faire la une cette semaine.
 
Le fils aîné de François Hollande et de Ségolène Royal, Thomas, s'est engagé aux côtés de son père et est revenu sur la campagne de sa mère en 2007, affirmant qu'il n'y avait pas "la même ferveur qu'il y a cinq ans". Dans les colonnes du Parisien/Aujourd'hui en France, Thomas Hollande a ainsi expliqué : "Même si je note que les meetings sont pleins, il n'y a pas la même ferveur, le même engouement. Il y a cinq ans, les gens venaient déjà convaincus aux meetings de Ségolène Royal. Là, je parlerais plutôt de curiosité".
 
Le jeune avocat a tenu à apporter son soutien aux mesures avancées par son père et n'a pas hésité à donner son avis sur la politique menée par Nicolas Sarkozy : "Il n'a pas de thèmes forts, pas de cap. S'autoproclamer candidat du peuple, c'est très osé de sa part ! Tous les Français ont pu constater que pendant cinq ans, il a été le président d'une minorité d'extrariches",a-t-il affirmé. Si Thomas Hollande a souhaité participer de près à la campagne du candidat socialiste, le jeune homme n'a nullement l'intention de se lancer en politique, expliquant qu'il allait se reconcentrer sur son "métier d'avocat" et qu'il souhaitait "réussir sa vie professionnelle par lui-même". 
 
Depuis longtemps impliqué en politique, Jean Sarkozy, le fils aîné du Président né de son union avec Marie-Dominique Culioli, a quant à lui fait la Une pour d'autres raisons : il a en effet appris qu'il avait terminé major de sa promotion, après avoir validé sa licence de droit, sciences politiques et sociales avec une moyenne de 15,048. Une information de la plus haute importance qui a été largement répandue sur Twitter depuis jeudi.
 
Mais c'est le petit Louis Sarkozy qui a surtout fait le buzz ce week-end, après avoir involontairement jeté une tomate et des billes sur une policière qui se situait juste de l'autre côté de de l'enceinte de l'Elysée. Un "geste malheureux d'un enfant" selon les mots de Nicolas Sarkozy, qui a néanmoins fait l'objet d'un rapport administratif de la part de la "victime". Le directeur du cabinet du préfet a par ailleurs appelé ses agents à "la plus grande réserve compte tenu de la période électorale". Comme quoi une petite bêtise peut profondément bouleverser une campagne présidentielle...  
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience