En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • People
  • Actu

Pour la sécurité royale du Palais, la Reine d'Angleterre s'oppose à Tinder

Article par Léa BORIE , le 08/10/2014 à 11h00 , modifié le 08/10/2014 à 12h00 0 commentaire

Le fait que les employés de la Reine d'Angleterre draguent sur Tinder mettrait en danger la sécurité des habitants royaux du Palais. Un cauchemar à contrer pour la police.

La Reine Elizabeth se sentirait menacée par Tinder. Cette application de réseautage social lancée en 2012, et devenue incontournable pour ceux qui souhaitent faire des rencontres inquiéterait de l'autre côté de la Manche.

 

Avec ce système technologique fonctionnant par le biais de la géolocalisation GPS, le personnel royal du Palais de Buckingham inviterait de plus en plus d'inconnus rencontrés virtuellement à leur domicile, qui n'est autre que la propriété du trône britannique de la Reine d'Angleterre, comme le Palais Saint James.


Ce procédé de rendez-vous pour séduire en un clic pourrait alors nuire à la sécurité et à la protection rapprochée de la souveraine d'Angleterre issue de la dynastie des Tudors. Une information publiée sur le sol britannique en fin de semaine dernière par le Daily Mail.

 

En effet, la police de la Queen Elisabeth II, malgré un effectif imposant de 800 personnes, aurait du mal à surveiller tous les va-et-vient d'illustres inconnus rencontrés sur cette adresse de drague virtuelle.
 
L'appli de rencontres gratuite Tinder, mais aussi Grindr, compliquerait donc le travail des policiers de la famille royale, même si "le problème des invités nocturnes dans l'organisation du Palais était le Talon d'Achille de la sécurité royale. Historiquement, ceci a toujours été un souci, bien avant l'arrivée de ces applications de rencontres", a révélé dans le journal britannique Dai Davies, autrefois en charge de la sécurité de la mère du Prince Charles.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de People
logAudience